Fifa : Netanyahu se réjouit d’avoir mis en échec la « provocation » palestinienne
Rechercher

Fifa : Netanyahu se réjouit d’avoir mis en échec la « provocation » palestinienne

"La provocation palestinienne s'ajoute à la liste des mesures unilatérales prises par les Palestiniens auprès d'autres organismes internationaux" a déclaré Netanyahu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 19 mai 2015, à la résidence présidentielle de Jérusalem (Crédit : AFP Photo / Gali Tibbon)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 19 mai 2015, à la résidence présidentielle de Jérusalem (Crédit : AFP Photo / Gali Tibbon)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est réjoui vendredi de « l’échec » des Palestiniens à faire voter une exclusion de la fédération de football israélienne de la Fifa, une « provocation » emblématique selon lui, de la stratégie diplomatique adoptée par les Palestiniens.

« Les efforts au niveau international que nous avons déployés ont fait leurs preuves et se sont soldés par l’échec de la tentative de l’Autorité palestinienne de nous exclure la Fifa », s’est félicité M. Netanyahu dans un communiqué.

« L’État d’Israël veut la paix (…) mais ce n’est pas en choisissant la voie de la contrainte et en distordant la vérité qu’on y parviendra. Le seul moyen d’arriver à la paix et d’ouvrir des négociations directes entre les parties », a ajouté le Premier ministre.

« La provocation palestinienne s’ajoute à la liste des mesures unilatérales prises par les Palestiniens auprès d’autres organismes internationaux » a poursuivi M. Netanyahu.

« Au moment où la communauté internationale appelle à prendre des mesures pour créer la confiance, les Palestiniens ont répondu une nouvelle fois par une tentative pour imposer une mesure unilatérale qui porte atteinte à la possibilité de faire avancer un accord régional », a poursuivi le Premier ministre.

Netanyahu en dénonçant des « mesures unilatérales » prises par les Palestiniens faisait notamment allusion à la récente adhésion de la Palestine à la Cour Pénale Internationale dans l’espoir d’y faire juger les dirigeants israéliens pour crimes de guerre.

Le président de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, a annoncé vendredi lors du congrès de la Fifa que sa fédération renonçait à sa demande de suspension d’Israël, résolution qui figurait à l’ordre du jour du 65e congrès de l’instance mondiale du football à Zurich.

Le président de la Fifa, Sepp Blatter, avait fait de la résolution de ce différend « une priorité », se déplaçant il y a dix jours en Israël et en Palestine, pour y rencontrer Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...