Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Finlande : Le gouvernement s’engage à lutter contre le racisme et l’antisémitisme

La coalition finlandaise, qui a été secouée à deux reprises par des scandales liés à la Shoah, a présenté un plan de lutte visant notamment à criminaliser le négationnisme

Petteri Orpo, en 2023. (Crédit : Wikipedia/Domaine public CC BY 4.0)
Petteri Orpo, en 2023. (Crédit : Wikipedia/Domaine public CC BY 4.0)

Le gouvernement finlandais a présenté jeudi un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, visant notamment à criminaliser le négationnisme – doctrine niant la réalité de la Shoah, notamment l’existence des chambres à gaz – après que le gouvernement de coalition a été secoué à deux reprises par des scandales dans ce domaine.

« Chaque ministre du gouvernement renonce au racisme et s’engage à lutter activement contre lui », a déclaré le Premier ministre Petteri Orpo au cours d’une conférence de presse.

Dans le cadre du nouveau plan, le gouvernement cherchera à criminaliser le négationnisme et se penchera sur la possibilité d’interdire l’utilisation des symboles nazis et communistes.

Cette décision intervient après que la ministre des Finances Riikka Purra, qui dirige depuis 2021 le Parti des Finlandais (extrême-droite), a présenté en juillet ses excuses pour d’anciens commentaires racistes en ligne après avoir été condamnée par ses collègues du gouvernement.

Ces commentaires incendiaires qu’elle avait rédigés en 2008, notamment contre l’immigration, l’islam et à caractère raciste, ainsi que des menaces de violences, ont en effet refait surface.

En juin, un autre ministre membre du Parti des Finlandais, Vilhelm Junnila, avait annoncé sa démission après n’avoir conservé que 10 jours son portefeuille de l’Économie, à la suite du tollé suscité par des propos antérieurs favorables aux nazis.

Le ministre finlandais des Affaires économiques, Vilhelm Junnila, s’exprimant devant le Parlement, à Helsinki. (Crédit : Capture d’écran YouTube ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Au cours de la dernière campagne pour les législatives, il s’était ainsi laissé aller à plaisanter sur le nombre 88, un nombre utilisé par des groupes néo-nazis pour marquer leur allégeance à Hitler (le chiffre 88 est en effet une référence à « Heil Hitler » car le « H » est la huitième lettre de l’alphabet).

Ces scandales ont déclenché d’importantes tensions au sein de la coalition quadripartite de droite, conduisant en particulier à des heurts entre le Parti des Finlandais et le Parti populaire suédois.

« Nous avons trouvé des solutions, entre les quatre partis au pouvoir, à des questions dont il était difficile de parler même en juillet », a déclaré jeudi Orpo.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.