Forte explosion « contrôlée » dans une usine de roquettes dans le centre d’Israël
Rechercher

Forte explosion « contrôlée » dans une usine de roquettes dans le centre d’Israël

L'entreprise de défense gouvernementale Tomer, qui fabrique des moteurs de missiles, affirme que les images de l'explosion sont trompeuses et que le test a été planifié à l'avance

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une explosion est visible dans une usine de roquettes dans le centre d'Israël, lors d'un "test sous contrôle" selon le fabricant, le 20 avril 2021. (Capture d'écran/Twitter)
Une explosion est visible dans une usine de roquettes dans le centre d'Israël, lors d'un "test sous contrôle" selon le fabricant, le 20 avril 2021. (Capture d'écran/Twitter)

Une forte explosion s’est produite dans une usine de roquettes appartenant à l’État dans le centre d’Israël mardi matin, sans faire de blessés ni de dégâts, dans ce que l’entrepreneur de la défense a appelé un « essai contrôlé ».

L’explosion a provoqué un énorme panache de feu et de fumée à la périphérie de la ville de Ramle, dans le centre d’Israël, visible à des kilomètres à la ronde.

L’explosion a eu lieu dans l’entreprise de défense Tomer, appartenant au gouvernement, qui fabrique des systèmes de propulsion pour une variété de fusées et de missiles.

Les vidéos de l’explosion ont été largement diffusées sur les médias sociaux, suscitant des rumeurs selon lesquelles l’explosion serait le résultat d’un dysfonctionnement ou d’un sabotage, surtout au vu des tensions actuelles entre Israël et l’Iran. En effet, l’explosion du site militaire sensible a fait l’objet d’une grande attention de la part des médias iraniens, qui ont insinué qu’il pourrait s’agir d’une forme de représailles de Téhéran à la suite de la récente explosion de son installation nucléaire de Natanz, largement attribuée à Israël.

L’entrepreneur israélien de la défense a maintenu que les images étaient trompeuses et qu’il s’agissait d’une explosion délibérée dans le cadre d’un procès.

L’entrepreneur israélien de la défense a maintenu que les images étaient trompeuses et qu’il s’agissait d’une explosion délibérée dans le cadre d’un essai.

« Il s’agissait d’un essai contrôlé, sans aucun incident irrégulier », a déclaré une porte-parole de l’entreprise.

L’explosion n’avait pas été annoncée à l’avance ni signalée après coup par le ministère de la Défense ou la société.

Tomer, qui a été créée en 2015, sert de principal producteur de systèmes de propulsion pour certains des missiles et roquettes les plus importants d’Israël, notamment le système de défense aérienne Arrow, le lanceur de satellites Shavit et la roquette d’artillerie EXTRA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...