Rechercher

France: amende pour un Russe ayant tagué des croix gammées sur le consulat de Russie

Vendredi, cet homme avait au vu et au su de tous dessiné des croix gammées à la peinture rose sur les panneaux d'affichage, la boîte aux lettres et le trottoir du consulat

Strasbourg : Des croix gammées sur le consulat général de Russie. (Crédit : capture d'écran vidéo / Twitter)
Strasbourg : Des croix gammées sur le consulat général de Russie. (Crédit : capture d'écran vidéo / Twitter)

Un Russe, opposé à la guerre menée par Vladimir Poutine en Ukraine, a été condamné à une amende lundi pour avoir tagué des croix gammées sur l’extérieur du consulat de Russie à Strasbourg, dans l’est de la France, et repoussé un policier.

Pour les dégradations commises et « violence sur agent dépositaire de l’autorité publique sans interruption temporaire de travail », « en l’espèce avoir écarté violemment le policier », le tribunal a sanctionné de 300 euros d’amende cet homme de 53 ans.

Mille euros d’amende et sept mois de prison avec sursis avaient été requis par le parquet.

Vendredi à la mi-journée, cet homme habitant en France depuis 2005 avait au vu et au su de tous dessiné des croix gammées à la peinture rose sur les panneaux d’affichage, la boîte aux lettres et le trottoir du consulat de Russie, situé sur une place très passante de Strasbourg.

Un policier en civil, qui passait à proximité par hasard, s’était interposé et avait été légèrement blessé lors d’une bousculade entre les deux hommes, avant que d’autres agents n’interviennent pour interpeller le tagueur.

« Profondément ému de ce qui se passe en Ukraine », celui qui a expliqué « vouloir dénoncer le fascisme de Poutine », voulait « faire un acte politique », a défendu son avocate Me Bénédicte Wurth, indiquant que l’homme était « Juif par sa mère et avait des racines ukrainiennes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...