Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

France : Condamnation d’un internaute antisémite à Libourne

Son dossier contenait des centaines de publications haineuses, dans lesquelles il brocarde les Juifs, se réjouit d’attentats en Israël, réagit pour l’anniversaire d’Hitler...

Captures d’écran de posts de l’internaute antisémite « Chris Le Goy » par le site balancetonantisemite.com.
Captures d’écran de posts de l’internaute antisémite « Chris Le Goy » par le site balancetonantisemite.com.

Christophe Bris, 47 ans, chauffeur-livreur et ancien élève de l’École de Gendarmerie, a posté ces dernières années de nombreux posts négationnistes, antisémites et homophobes sur les réseaux sociaux X, Facebook et VK sous les pseudos « Chris Le Goy », « Guillaume Le Goy », « Chris Laquiche » ou encore « Guillaume Laquiche », en référence à un personnage d’un spectacle de Dieudonné.

Le jeudi 18 janvier, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Libourne (Gironde) à quatre mois d’emprisonnement assortis d’un sursis probatoire, une obligation de soins et une obligation de travail, a rapporté le journal Sud-Ouest.

Il avait été interpellé dans son village de Gironde, dans lequel il vivait isolé, le plus souvent devant son ordinateur, après des plaintes déposées par le Conseil représentatif des Juifs de France et l’Observatoire juif de France.

Il était jugé pour apologie de crime ou délit, contestation publique de l’existence de crime contre l’humanité commis durant la Seconde Guerre mondiale, provocation publique à la haine et à la violence en raison de l’origine, de l’ethnie, de la race, de la religion, de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

Son dossier contenait ainsi des centaines de publications haineuses, dans lesquelles on le voit notamment brocarder les Juifs, se réjouir d’attentats en Israël, réagir pour l’anniversaire d’Hitler, remettre en cause la Shoah, ou encore conspuer les LGBT+. Il a aussi exprimé différentes idées complotistes. Le site balancetonantisemite.com a publié différents exemples de ses posts.

Durant son procès, il a affirmé assumer ses écrits haineux, expliquant qu’il exprimait une opinion « politique », qu’il délivrait « la vérité avec un grand V ».

« Que faut-il faire ? Soigner sa paranoïa, qui est une pathologie psychiatrique. Mais aussi le sortir de son isolement social », a expliqué la vice-procureure.

Sa condamnation, prononcée avec exécution provisoire, s’applique même en cas d’appel, et il devra aller en prison s’il reprend ses posts haineux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.