France Inter accusé de désinformation au sujet d’Israël
Rechercher

France Inter accusé de désinformation au sujet d’Israël

Dans son journal matinal de lundi, la radio aurait annoncé le tir de « 300 000 missiles » par l’armée israélienne le week-end dernier vers Gaza

La Maison de la radio, siège du groupe Radio France, vue depuis la tour Eiffel. (Crédit photo : Wikipédia / CC BY SA 2.5)
La Maison de la radio, siège du groupe Radio France, vue depuis la tour Eiffel. (Crédit photo : Wikipédia / CC BY SA 2.5)

Dans un article de blog publié ce lundi sur le site de l’Express, son auteur dénonce une « fausse information » concernant Israël et annoncée ce lundi dans le journal matinal de 7h30 de France Inter, présenté par Sébastien Laugénie. Intitulé « France Inter franchit un pas dans la désinformation contre Israël », l’article avance que « les auditeurs attentifs et informés le savent : la présentation faite par France Inter des événements au Proche-Orient est à peu près systématiquement biaisée, en défaveur d’Israël ».

Cette fois, le journaliste Sébastien Laugénie aurait ainsi annoncé le tir de 600 roquettes – 700 d’après le dernier bilan – par les factions terroristes palestiniennes, et « 300 000 missiles » par l’armée israélienne. « Ce chiffre de 300 000 missiles est grotesque », dénonce « MAL », l’auteur de l’article. « Pour écouter France Inter de manière très régulière, je peux dire que j’ai entendu de nombreuses erreurs ou approximations factuelles, mais aucune de ce type, avec un chiffre si évidemment faux, affirmé et non démenti dans la foulée. »

Selon un second article, il n’est pas possible de réécouter le journal d’origine sur le site de la radio : «  La version disponible en ré-écoute a été modifiée, ces mots ont été supprimés. » Suite aux doutes émis par les lecteurs, l’auteur explique : « Pour avoir entendu la mention des 300 000 missiles deux fois, dont une spécifiquement pour valider la première écoute et en prenant des notes, j’ai l’absolue certitude que le journaliste l’a bien prononcée. Par conséquent je suis également certain que France Inter a modifié la version en ligne de ce journal après coup. Précisément entre 11h00 et 11h30. »

Il explique néanmoins ne pas pouvoir « le prouver », « ne disposant pas d’un enregistrement effectué en direct de ce journal ».

Le blogueur dénonce le comportement de la radio : « Plutôt que de démentir cette absurdité, France Inter a préféré la gommer de son journal. C’est ne pas assumer ses responsabilités. C’est travestir ses propres propos. C’est lâche. C’est indigne. En ne respectant pas la sincérité de ce qui est proposé en ré-écoute, France Inter se montre indigne de toute confiance. »

Sur son blog intitulé « Le choix des mots », l’auteur, « MAL », accompagné d’un autre, « s’intéresse (entre autres) aux mots, à leur histoire, à leur richesse et à leur pouvoir ». « Attentifs à l’actualité, [les deux auteurs] s’arrêtent sur les mots utilisés pour la raconter afin de les mettre en perspective et de comprendre les images qu’ils véhiculent. Par respect pour notre langue, ils aiment aussi rétablir le sens de mots ou d’expressions maltraités dans les médias », expliquent-ils dans leur paragraphe de présentation.

Une photo prise le 5 mai 2019 depuis la frontière entre Israël et Gaza montre un barrage de roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne dirigée par le Hamas. (Jack Guez/AFP)

Selon le dernier bilan, la récente escalade de violences survenue entre Israël et les groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza samedi et dimanche a causé 4 morts civils côté israélien et 23 morts côté palestinien – dont au moins 9 étaient affiliés au groupe terroriste du Hamas ou au Jihad islamique.

Près de 700 roquettes palestiniennes ont atteint le territoire israélien, 35 tombant dans des zones urbaines, selon l’armée. En retour, Israël a frappé plus de 320 cibles du Hamas et du Jihad islamique – notamment des ateliers de fabrication de roquettes, des entrepôts d’armes, des positions et des bases militaires ainsi qu’un tunnel du Jihad islamique débouchant en Israël. Un cessez-le-feu est entré en vigueur tôt ce lundi matin.

Sans confirmer la trêve, l’armée israélienne a annoncé la levée de toutes les restrictions imposées aux populations civiles israéliennes voisines de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...