France : Premier monument en hommage aux victimes Tziganes de la Shoah
Rechercher

France : Premier monument en hommage aux victimes Tziganes de la Shoah

Pour les 70 ans de la libération des camps Tziganes, François Hollande se rendra dans l’ancien camp de concentration de Montreuil-Bellay en octobre prochain

Vestiges du camp de concentration de Montreuil-Bellay (Crédit : Wikipédia)
Vestiges du camp de concentration de Montreuil-Bellay (Crédit : Wikipédia)

Un monument en mémoire des Tziganes morts durant la Seconde Guerre mondiale sur le sol français a été construit dans le Lot-et-Garonne et a été inauguré le 23 juin dernier, rapporte La Croix.

Ce monument, financé en partie par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, se situe précisément à Saint-Sixte, bourgade de 357 habitants.

La statue en acier inoxydable, réalisée par Serge Carvalho, représente un homme, père de famille et sa fille. Accompagnée d’une stèle, la statue rend hommage aux 14 Tziganes assassinés le 23 juin 1944 par une division SS.

Pendant l’Occupation nazie de la France, des milliers de Tziganes ont été internés dans des camps à travers l’hexagone notamment à Mérignac, à Argelès et à Rivesaltes, indique La Croix.

Ces derniers échappent à la déportation vers les camps d’extermination jusqu’en 1943, année ou plus de 300 tziganes seront raflés dans le nord de la France et en Belgique. Envoyés à Auschwitz, 12 seulement reviendront du camp d’extermination. D’autres Tziganes sont envoyés de France dans les camps de Buchenwald et de Sachsenhausen.

Les Tziganes internés sur le sol français seront autorisés à quitter les camps qu’en 1946.

Pour l’anniversaire des 70 ans de cette libération, François Hollande se rendra dans l’ancien camp de concentration de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire en octobre prochain. Ce lieu est aujourd’hui classé monument historique. Le chef de l’état français y déposera une stèle en mémoire des victimes Tziganes persécutées pendant l’Occupation nazie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...