François Hollande participe à la cérémonie en hommage à deux Justes
Rechercher

François Hollande participe à la cérémonie en hommage à deux Justes

En 1942, Amédée et Renée Tena sauvaient la vie de la jeune Anna Hilsberg, installée en Auvergne, après sa fuite du camp de Vénissieux

L'ancien président français François Hollande participe à l'inauguration du « square des Justes » de la commune de Montségur-sur-Lauzon, dans la Drôme. (Crédit photo : Twitter / François Hollande)
L'ancien président français François Hollande participe à l'inauguration du « square des Justes » de la commune de Montségur-sur-Lauzon, dans la Drôme. (Crédit photo : Twitter / François Hollande)

Ce 27 juin, dans la commune de Montségur-sur-Lauzon (Drôme), en présence de l’ancien président français François Hollande, a été organisée la cérémonie de remise de médailles des Justes parmi les nations à Amédée et Renée Tena.

La commune a également profité de l’évènement pour inaugurer son « square des Justes ».

« Émouvante cérémonie de reconnaissance d’Amédée et Renée Tena comme Justes parmi les nations. Eux qui, en 1942 à Montségur-sur-Lauzon, sauvaient de la déportation la jeune Anna Hilsberg, persécutée parce qu’elle était Juive. Ils ont fait l’honneur de la France », a écrit François Hollande sur Twitter.

Décédés en 2001 et 2005, le couple a été reconnu comme Juste parmi les nations par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem en 2016.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, ils ont sauvé Anna Hilsberg, née Szrajbe, âgée de 18 ans.

Née en Belgique de parents d’origine polonaise, la jeune fille et sa famille avaient fui en France en mai 1940 suite à l’invasion allemande en Belgique. Ils s’étaient installés en Auvergne, placés sous résidence surveillée, rapporte le Comité français pour Yad Vashem.

A l’été 1942, la famille sera raflée et envoyée au camp de Vénissieux. Ryvka, la mère d’Anna, est envoyée à Auschwitz d’où elle ne reviendra pas.

Le 29 août 1942, une opération secrète de la résistance permet à 89 enfants – dont Anne et son frère Jules Szrajbe – de réchapper du camp. Elle sera alors recueillie par la famille Tena, qui cachait déjà d’autres enfants juifs. Anna est restée là plusieurs mois, avant de partir pour Valence où elle travaillera sous un faux nom.

Le titre de Juste parmi les nations est la plus haute distinction civile de l’Etat d’Israël. Il est décerné à ceux qui, par leurs actions et malgré le danger, ont permis de sauver la vie de Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Au 1er janvier 2019, 27 362 personnes à travers le monde s’étaient vus décerner le titre, dont 4 099 en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...