Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Frappe contre un poste du Hamas après des émeutes à la frontière de Gaza

L'armée a riposté en utilisant des outils de dispersion contre la violente manifestation émaillée de coups de feu ; les émeutiers ont lancé des ballons incendiaires

Des Gazaouis masqués se préparent à lancer des ballons incendiaires depuis l'enclave côtière en direction d'Israël, le 23 septembre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux palestiniens)
Des Gazaouis masqués se préparent à lancer des ballons incendiaires depuis l'enclave côtière en direction d'Israël, le 23 septembre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux palestiniens)

L’armée a mené une frappe aérienne contre un poste du Hamas, dans la bande de Gaza, samedi, suite aux dernières émeutes survenues le long de la frontière qui ont été marquées par des tirs à balle réelle en direction des troupes.

L’armée israélienne a indiqué qu’un drone avait frappé le poste, situé aux abords des échauffourées qui ont marqué la journée.

Ce sont des dizaines de Palestiniens qui ont manifesté avec une grande violence le long de la frontière avec Israël dans le cadre du dernier rassemblement explosif organisé à proximité de la barrière, des rassemblements qui deviennent quotidiens.

Les émeutiers ont fait brûler des pneus et des hommes armés ont tiré vers les forces israéliennes à balle réelle.

Des images montrent également des terroristes lancer des ballons flanqués de dispositifs incendiaires vers la frontière. Aucun départ de feu n’a par ailleurs été signalé au sein de l’État juif.

L’armée a utilisé des outils de dispersion et des tirs à balle réelle dans certains cas.

L’armée avait attaqué vendredi Gaza après que des ballons incendiaires lancés par-delà la frontière ont déclenché trois incendies dans le sud d’Israël alors que les tensions s’intensifient dans la région.

Selon certaines évaluations militaires, les émeutes ont lieu alors que le Hamas tente de résoudre un différend avec le Qatar au sujet du financement mensuel que l’État du Golfe fournit à l’enclave palestinienne.

Le Hamas aurait demandé au Qatar d’augmenter la somme mensuelle pour tenir compte de l’inflation, mais le Qatar n’a pas encore accédé à cette demande. Le groupe terroriste aurait lancé les émeutes à la frontière de Gaza afin de faire pression sur Israël, qui à son tour ferait pression sur le Qatar pour que celui-ci résolve le problème.

Cela fait plus de 15 ans qu’Israël et l’Égypte imposent des restrictions à Gaza pour tenter de contenir les dirigeants du groupe terroriste du Hamas dans l’enclave. Israël souligne que les restrictions imposées aux biens et aux personnes sont nécessaires en raison des efforts déployés par le groupe terroriste pour s’armer massivement en vue d’attaques contre l’État juif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.