Fred ‘le Fourreur’ Schwartz, restaurateur de la synagogue d’Auschwitz, meurt à 83 ans
Rechercher

Fred ‘le Fourreur’ Schwartz, restaurateur de la synagogue d’Auschwitz, meurt à 83 ans

Donateur pour de nombreuses causes juives, il avait fait fortune en démocratisant une industrie autrefois luxueuse

Fred Schwartz, philanthrope et homme d'affaires juif de New York, dans une publicité de 1986. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Fred Schwartz, philanthrope et homme d'affaires juif de New York, dans une publicité de 1986. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Fred Schwartz, philanthrope et hommes d’affaires qui vendait des fourrures de vison, zibeline et renard à des prix abordables sous le nom de « Fred le fourreur » est mort à 83 ans.

Schwartz, qui vivait à Great Neck, dans l’état de New York, est mort le 7 août après avoir été malade.

Schwartz gérait « Fur Vaults » dans trois rayons d’Alexander, a remporté des prix et le mépris pour avoir ouvert une industrie autrefois luxueuse avec des prix réduits et des publicités massives à la télévision dans les années 1970 et 1980.

« Nous avons établi le concept selon lequel la fourrure n’a pas à être vendue dans un environnement rébarbatif », avait déclaré Schwartz au New York Times en 1981.

Soutien important des institutions juives, Schwartz s’était retiré de l’industrie de la fourrure en 1989.

En 1995, il avait créé la Fondation pour le centre juif d’Auschwitz. Elle a conçu et financé un projet de dix millions de dollars pour restaurer la seule synagogue survivante d’Oswiecim, la ville de Pologne du sud située à proximité de l’ancien camp d’extermination nazi d’Auschwitz.

« Nous voulons représenter la vie juive ici avant la Shoah, pas l’anonymat du meurtre de masse », avait déclaré Schwartz à JTA pendant la cérémonie d’ouverture.

En 2006, Schwartz avait fondé l’Institut Auschwitz pour la paix et la réconciliation et a été le président de son conseil d’administration jusqu’à sa mort.

Né dans le Bronx, Schwartz avait rejoint la compagnie de vente en gros de fourrure de son frère en 1954 et était passé à la vente au détail en 1975.

En 1985, Fur Vault Inc. avait réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars, et des bénéfices de 3,4 millions de dollars, avait annoncé à l’époque le Washington Post. L’entreprise avait cependant stagné à la fin de la décennie, et Schwartz s’était retiré de sa présidence en 1988.

Robert Satloff, directeur exécutif de l’Institut de Washington pour la politique de paix proche-orientale, a rappelé que Schwartz, membre depuis longtemps de son conseil d’administration et de son directoire, et son épouse Allyne étaient des « permanents » aux évènements du think tank.

« Il projetait une atmosphère constante d’idées audacieuses pour garder l’institut alerte et à l’avant-garde », a déclaré Satloff.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...