Fuite de pétrole dans la baie de Haïfa
Rechercher

Fuite de pétrole dans la baie de Haïfa

Un navire touche un pipeline sous-marin pendant des travaux de maintenance destinés à enlever l’ancienne infrastructure

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une fuite de pétrole a pollué mardi la baie de Haïfa après qu’un navire a touché une ancienne ligne de ravitaillement de fuel, déversant des centaines de litres de pétrole dans l’eau.

Le courant a entraîné la nappe de pétrole vers la côte et le nord, entraînant la fermeture de plages à Haïfa et dans les environs alors que des équipes d’urgence travaillaient à contenir et nettoyer la fuite.

Dans un communiqué, le ministère de l’Ecologie a déclaré que la fuite faisait « plusieurs mètres cubes » et n’était pas « très grande ».

Kiryat Yam, situé directement au nord de Haïfa, devrait être la commune la plus touchée par la fuite, a annoncé le ministère.

Le ministère de la Santé a publié un avertissement contre les baignades dans la mer le long de la côte de Haïfa et des plages voisines.

Haïfa, qui accueille le plus grand port maritime israélien, est aussi un centre de productions chimiques et pétrolières.

La fuite a eu lieu pendant des travaux de maintenance visant à remplacer de vieux pipelines de la compagnie Petroleum and Energy Infrastructures.

Un navire nettoie une fuite de pétrole dans la baie de Haïfa, le 5 juillet 2016. (Crédit : ministère de l'Ecologie)
Un navire nettoie une fuite de pétrole dans la baie de Haïfa, le 5 juillet 2016. (Crédit : ministère de l’Ecologie)

« En coopération avec, et sous les instructions du ministère de l’Ecologie, la compagnie enlève les anciennes lignes de fuel de la mer, a déclaré l’entreprise dans un communiqué. Pendant le travail, un tuyau inflexible a été touché, et le pétrole s’est répandu dans la mer. »

Elle a déclaré que, au vu de la forte probabilité de fuite, une équipe d’urgence « était déjà prête à intervenir avec un équipement adéquat, et que le groupe avait immédiatement traité le problème ».

« Le tuyau a été bloqué physiquement pour que la fuite soit stoppée et la plupart du fuel a été collectée », a déclaré la compagnie.

L’ONG de protection de la mer Zalul a déclaré que l’incident devrait servir d’avertissement à Israël, qui n’est selon elle pas prêt à affronter une marée noire, a annoncé la Deuxième chaîne.

« Israël est sur le point de renouveler des permis de forages de pétrole et de gaz, mais n’est pas prêt à affronter des fuites en mer, a déclaré Zalul. C’est un avertissement qui témoigne du besoin d’une loi urgente qui demande la préparation d’une équipe d’urgence avec des professionnels hautement qualifiés, des équipements d’urgence, et un budget adéquat. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...