Futur incertain pour Golan Telecom ?
Rechercher

Futur incertain pour Golan Telecom ?

Des médias dévoilent que Golan Telecom serait intéressé pour vendre ou pour fusionner

Capture d'écran YouTube "Eyal Golan - GOLAN TELECOM"
Capture d'écran YouTube "Eyal Golan - GOLAN TELECOM"

Golan Telecom a reconnu la semaine dernière qu’il était rentré en contact avec une banque d’investissement pour explorer les options qui s’offrent à lui en matière de vente ou de fusion rapporte BFM Business.

La concurrence étant féroce en Israël, l’opérateur Golan Telecom chercherait de nouvelles options pour son avenir.

Cette nouvelle a secoué le pays. Il faut dire que le jeune opérateur, qui s’est implanté en Israël en 2012 constitue une vraie révolution. En effet, s’inspirant de l’opérateur français Free Mobile mis en place par Xavier Niel, Golan Telecom a introduit sur le marché de la téléphonie mobile israélien des prix extrêmement concurrentiels.

Cette stratégie commerciale a été importée par Michaël Golan (Boukobza), ex-directeur général du groupe de télécommunications français Illiad. Il s’est ainsi implanté en Israël, après avoir quitté Illiad en 2007.

Il a entraîné avec lui Xavier Niel, créateur de Free Mobile. Ce dernier possède 30 % du capital de Golan Telecom.

Depuis l’implantation de l’opérateur Golan Telecom en Israël qui a séduit plus de 850 000 clients en trois ans, une guerre ouverte a été déclarée aux prix des forfaits entre les différents opérateurs de téléphonie mobile, rapporte BFM.

La volonté de vendre ou de fusionner avec un autre opérateur pourrait être également expliquée par la récente opposition faite à Golan par le ministère des communications d’utiliser le réseau mobile de Cellcom, opérateur de télécommunication israélien.

Golan Telecom, à l’image du modèle de Free mobile, ne possède pas son propre réseau mobile. Il louait jusqu’à présent le réseau de Cellcom.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...