G20 : une technologie israélienne anti-drone fait ses preuves
Rechercher

G20 : une technologie israélienne anti-drone fait ses preuves

Le système de Garde Drone, produit par une filiale des Industries aérospatiales israéliennes, a permis d’arrêter des appareils suspects en vol lors du G20

Un policier fouille une poubelle a la recherche d'explosifs devant le palais présidentiel de Buenos Aires, le 29 novembre 2018. (Crédit : AP Photo/Sebastian Pani)
Un policier fouille une poubelle a la recherche d'explosifs devant le palais présidentiel de Buenos Aires, le 29 novembre 2018. (Crédit : AP Photo/Sebastian Pani)

BUENOS AIRES — La technologie israélienne utilisée par l’Argentine pour garantir la sécurité pendant le sommet des dirigeants mondiaux du G20 a permis d’empêcher plusieurs incidents avec des drones non autorisés.

Le système de Garde Drone vendu à l’Argentine par ELTA Systèmes, une filiale des Industries aérospatiales d’Israël (IAI).

Malgré des craintes précédentes, la participation des dirigeants de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, de l’Union européenne, de la France, de l’Allemagne, de l’Inde, de l’Indonésie, de l’Italie, du Japon, du Mexique, de la Russie, de l’Arabie Saoudite, de l’Afrique du Sud, de la Corée du Sud, de la Turquie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis n’a pas été affectée.

Plusieurs drones suspects en vol lors de la présence de dirigeants mondiaux ont pu être arrêtés par la technologie israélienne.

L’année dernière, le ministre de la Défense d’Argentine a signé un contrat pour plus de 4,4 millions d’euros avec son homologue israélien pour fournir des services de défense et de sécurité numérique pour la rencontre. Israël n’est pas un membre du groupe du G20.

Photo de groupe des chefs d’Etats lors du sommet du G20 à Buenos Aires, le 30 novembre 2018. (Crédit : Ricardo Mazalan/AP)

Jeudi, les responsables de la sécurité du sommet ont détecté un drone non autorisé dans une zone des hôtels où des délégations étrangères séjournaient. Le drone a été neutralisé.

Vendredi soir, un drone s’est rapproché du groupe des dirigeants qui entraient dans l’iconique Théâtre Colon pour un gala événement. Le drone a été neutralisé et est tombé dans la rue, selon un article du journal Clarin.

Le contrat signé était pour l’utilisation de l’Equipe de réponse urgente de défense numérique et pour l’Equipe de réponse aux incidents de sécurité informatique.

Le 21 septembre, les pays ont signé un Accord d’application pour le projet. Le programme de défense comprend la capacité de neutraliser des drones à une certaine distance. Le logiciel de sécurité informatique comprend la capacité à collecter et à analyser des informations de réseaux sociaux.

Le Garde drone a aussi été utilisé avec succès lors des Jeux Olympiques de la jeunesse en 2018 en Argentine en octobre.

La 13ème rencontre du forum international des 20 pays tenu à Buenos Aires la semaine dernière était le premier sommet du G20 à être organisé en Amérique du Sud. La sécurité était l’une des préoccupations principales. Lundi, le président Mauricio Macri a organisé une rencontre pour se féliciter de la réussite de l’événement avec des travailleurs, y compris des forces de sécurité, pour reconnaître leur performance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...