Gabe Pressman, pionnier du journalisme télévisé, meurt à 93 ans
Rechercher

Gabe Pressman, pionnier du journalisme télévisé, meurt à 93 ans

Pressman a été l’un des premiers journalistes à emmener un caméraman dans la rue pour couvrir des évènements en direct

Gabe Pressman en 1956. (Crédit : NBC/NBC NewsWire/Getty Images via JTA)
Gabe Pressman en 1956. (Crédit : NBC/NBC NewsWire/Getty Images via JTA)

Gabe Pressman, pionnier du journalisme télévisé présent depuis six décennies dans le journalisme new-yorkais, est mort à l’âge de 93 ans.

Pressman, qui est mort vendredi, a été l’un des premiers journalistes à emmener un caméraman dans la rue pour couvrir des évènements en direct.

« Tout ce que je sais, c’est que j’étais seul dehors. J’étais le seul à tenir un micro », avait-il dit au New York Times en 1998.

Pressmann était devenu la source d’information de nombreux New-Yorkais qui regardaient des chaînes locales comme WNBC et WNEW.

Récompensé à de nombreuses reprises – 11 Emmy Awards, un Peabody et le George Polk Award – pour ses reportages originaux, sur des sujets comme les sans-abris ou les malades mentaux, il a aussi été le président du New York Press Club de 1997 à 2000.

Né dans le Bronx, il était le fils de deux immigrants juifs qui ont soutenu son profond intérêt pour le journalisme.

Pressman s’était montré prometteur dès son jeune âge, avec un journal familial lancé quand il avait huit ou neuf ans. Sa famille et ses amis le connaissaient pour son amour de l’information et des affaires publiques.

Pressman laisse derrière lui son épouse, quatre enfants, huit petits-enfants et un arrière-petit-fils.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...