Gadi Eizenkot évoque ses ambitions politiques
Rechercher

Gadi Eizenkot évoque ses ambitions politiques

"Je veux faire ce qui est le mieux pour le pays", a affirmé l'ex-chef d'état-major de Tsahal

L'ancien chef d’état-major Gadi Eisenkot durant une conférence à Netanya le 18 mars  2019. (Crédit ; Flash90)
L'ancien chef d’état-major Gadi Eisenkot durant une conférence à Netanya le 18 mars 2019. (Crédit ; Flash90)

L’ancien chef d’état-major de l’armée Gadi Eizenkot a laissé entendre jeudi qu’il pourrait se lancer en politique. Il a déclaré qu’il « veut encore avoir un rôle à jouer ».

« Je veux faire ce qui est le mieux pour le pays », a-t-il dit dans des extraits d’un entretien avec le quotidien Israel Hayom qui doit être publié en intégralité vendredi.

Il a ajouté comprendre les différences d’approche entre l’armée et la politique après avoir servi comme bras droit militaire d’Ariel Sharon et d’Ehud Barak. Auparavant, il avait démenti toutes ambitions politiques.

« Dans l’armée, une fois que vous décidez, tout le monde fait ce que vous décidez. En politique, une fois que vous prenez une décision, tout le monde travaille pour l’entraver », a-t-il dit.

Les anciens haut gradés de l’armée doivent passer par une période de « retrait » de trois ans avant de pouvoir prétendre à un mandat politique.

Gadi Eizenkot a pris son poste de commandant de l’armée en février 2015, en remplacement de Benny Gantz, maintenant ministre de la Défense. Il a servi jusqu’en janvier 2019.

Benny Gantz et le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi ont tous les deux servi auparavant comme chef d’état-major de l’armée israélienne, comme Moshe Yaalon du parti Yesh Atid-Telem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...