Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Gallant à l’OTAN : « 2023, ce n’est pas 1943 »

Dans une visioconférence avec ses homologues de l'alliance, le ministre de la Défense a montré des images explicites des atrocités de samedi, comparant le Hamas à Daesh

Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'une visioconférence avec ses homologues de l'OTAN, le 12 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'une visioconférence avec ses homologues de l'OTAN, le 12 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a montré des images non-censurées des atrocités qui ont été commises samedi par le Hamas sur le sol israélien lors d’une visioconférence avec 31 de ses homologues de l’OTAN qui s’étaient réunis à Bruxelles, les informant de la situation, a fait savoir son bureau jeudi.

Gallant leur a fait part des massacres perpétrés par les terroristes du Hamas, des atrocités qui ont été infligées à des enfants, à des femmes, à des personnes âgées et à des hommes. Il a juré que les Juifs ne se laisseraient pas massacrer en masse comme cela avait été le cas pendant la Shoah.

« Nous avons été frappés très durement. Mais ne vous y trompez pas : 2023, ce n’est pas 1943. Nous sommes les mêmes Juifs mais nos capacités sont différentes. L’État d’Israël est fort. Nous sommes unis et nous sommes puissants », a-t-il déclaré.

« Le Hamas est l’État islamique de Gaza, c’est une organisation barbare qui est financée et qui est soutenue par l’Iran. Le Hamas, c’est l’État islamique », a-t-il insisté. « L’État islamique n’existera pas à nos frontières. L’armée détruira le Hamas. Et nous pourchasserons jusqu’au dernier les hommes qui ont sur leurs mains le sang de nos enfants ».

« Je suis allé de maison en maison. Et j’ai vu les corps sans vie de nos pionniers, de survivants de la Shoah, qui ont été brûlés vifs. J’ai vu des enfants ligotés, tués par balle. Oui, je le répète – des enfants ligotés et tués par balle », a dit Gallant aux ministres de l’OTAN.

« De jeunes filles ont été violées avec brutalité, et kidnappées ou tuées. Elles ont été traînées à Gaza sous les vivats alors que le sang s’écoulait sur leurs jambes », a-t-il ajouté. « Un festival de musique électronique pour la paix, avec 3 000 jeunes, a tourné au bain de sang. Des dizaines de citoyens de vos pays ont été assassinés ou enlevés ».

Le cadavre d’un terroriste après l’assaut dévastateur du Hamas dans le kibboutz Beeri, près de la frontière entre Israël et Gaza, dans le sud d’Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Gallant a dit avoir été touché par la solidarité à l’égard d’Israël qui s’est exprimée dans le monde entier et particulièrement par le soutien apporté par les États-Unis.

« L’État d’Israël n’est pas seul », a déclaré Jens Stoltenberg, le secrétaire-général de l’OTAN, selon un post publié par l’alliance occidentale sur X, ex-Twitter.

« Lors de la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, les alliés ont condamné les attaques terroristes horribles qui ont été commises par le Hamas contre Israël », dit le post.

Les terroristes palestiniens se sont infiltrés dans le sud d’Israël, samedi matin, détruisant tout sur leur passage et massacrant environ 1 300 personnes – essentiellement des civils. L’assaut brutal a fait 3 000 blessés. 150 personnes ont été prises en otage et sont actuellement retenues en captivité à Gaza.

Du sang couvre la chambre à coucher d’un résident de Beeri, le 11 octobre 2023. (Crédit : Times of Israel/Canaan Lidor)

Les terroristes ont filmé un grand nombre de leurs atrocités tandis que les survivants ont montré des vidéos de leur fuite et témoigné de leurs expériences terribles.

De son côté, le ministère de la Santé du Hamas, à Gaza, a annoncé que 1 300 Palestiniens avaient été tués pendant les frappes israéliennes venues en riposte dans l’enclave côtière. Israël déclare prendre pour cible les infrastructures terroristes et tous les secteurs où le Hamas opère et où il se cache, et l’État juif a fait savoir que les forces israéliennes ont abattu environ 1 500 hommes du Hamas qui étaient entrés sur le sol israélien depuis samedi.

Les alliés d’Israël ont affiché un soutien sans précédent après le carnage, qui a rappelé les atrocités qui avaient été commises par l’État islamique.

Des signes de soutien de la part des États-Unis sont apparus dans toute l’administration, avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken qui est arrivé dans le pays jeudi pour s’y entretenir avec de hauts-responsables. De son côté, le président Joe Biden a dénoncé l’antisémitisme en Amérique et « le Mal à l’état pur » qui s’est exprimé dans l’attaque.

L’armée américaine a envoyé un second porte-avion en mer Méditerranée dans le cadre des efforts livrés pour empêcher la guerre de dégénérer en un conflit régional plus dangereux.

Le navire a rejoint l’USS Gerald R. Ford, le porte-avion le plus avancé de la marine américaine, et son groupe de frappe qui est d’ores et déjà arrivé dans l’Est de la méditerranée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.