Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Gallant : « Le Hamas s’effondre » ; plus de 100 terroristes arrêtés ces derniers jours

Le ministre de la Défense a tenu ces propos alors que les parachutistes progressent au sud de Khan Younès, tuant des tireurs d'élite dans des combats rapprochés

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les troupes israéliennes opèrent à l’intérieur d’un tunnel du Hamas dans la région de Khan Younès, sur une image publiée par Tsahal le 23 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes israéliennes opèrent à l’intérieur d’un tunnel du Hamas dans la région de Khan Younès, sur une image publiée par Tsahal le 23 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré jeudi que plus de 100 terroristes du Hamas ont été capturés par les troupes israéliennes dans la bande de Gaza ces derniers jours, y compris certains qui se sont rendus après s’être cachés dans des tunnels.

« Le Hamas s’effondre dans les tunnels qu’il a laborieusement creusés. Chaque endroit qui était censé être un piège pour les soldats de Tsahal est devenu un endroit où nous les attaquons », a expliqué Gallant aux soldats de l’unité d’élite de génie de combat Yahalom.

Selon Gallant, le Hamas compterait « des centaines de victimes sous terre » grâce aux interventions de l’unité Yahalom.

« Nous avons fait plus de 100 captifs en 18 heures, certains d’entre eux sont sortis de leur cachette sous terre, dans la région de Khan Younès et dans d’autres zones, quand ils se sont rendus compte qu’ils ne pouvaient pas se battre contre Tsahal », dit-il.

Tsahal a indiqué que l’unité 504 du Directorat des Renseignements militaires avait interrogé quelque 2 300 suspects palestiniens dans la bande de Gaza, dont beaucoup, soupçonnés d’être des terroristes, ont été arrêtés et ramenés en Israël pour y être interrogés.

Pendant ce temps, les combats se sont intensifiés dans le sud de la bande de Gaza jeudi, alors que la 98e division menait une offensive massive contre le Hamas dans la région de Khan Younès.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontre des soldats de Tsahal le 25 janvier 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Lors de leur plus grande opération depuis un mois, les chars israéliens ont traversé Khan Younès, où de nombreux Palestiniens s’étaient réfugiés après avoir évacué le nord, centre des combats au début de la guerre. Suivant les instructions de Tsahal, de nombreux Palestiniens se sont maintenant déplacés plus au sud vers Rafah.

Jeudi après-midi, les soldats de la Brigade des Parachutistes de l’armée israélienne ont élargi leurs activités dans le sud de Gaza, à Khan Younès, aujourd’hui, indique Tsahal, en publiant de nouvelles images montrant des terroristes du Hamas tués par des tirs de snipers et lors d’affrontements rapprochés.

La Brigade des Parachutistes opère dans le quartier al-Amal de Khan Younès, où elle a rencontré de nombreux terroristes armés du Hamas, effectué des raids sur les sites du groupe terroriste palestinien, et saisi et détruit des armes, indique l’armée.

Tsahal affirme que les soldats ont trouvé une grande cache d’armes à feu, de grenades, d’engins explosifs largués par des drones et de mortiers lors d’un raid sur un site du groupe terroriste palestinien du Hamas dans la région.

Lors d’un autre raid, trois terroristes du Hamas ont ouvert le feu sur les troupes. Les parachutistes ont riposté, tuant deux d’entre eux, tandis que le troisième s’est enfui dans un bâtiment.

Des images diffusées par l’armée israélienne montrent un drone envoyé par la brigade dans le bâtiment pour rechercher le troisième tireur. La séquence montre le tireur en train d’ouvrir le feu sur le drone, puis le montre mort sous les balles des soldats.

Tsahal diffuse également des images montrant des tireurs d’élite de la Brigade des Parachutistes tuant des terroristes du Hamas dans la région de Khan Younès. L’armée affirme que les tireurs d’élite ont tué des dizaines de terroristes armés du Hamas jusqu’à présent.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, au moins 25 700 habitants de Gaza auraient été tués au cours de la guerre, mais ce chiffre ne peut être vérifié et inclurait près de 10 000 terroristes du Hamas qu’Israël affirme avoir tués au cours des combats dans la bande de Gaza, ainsi que des civils tués par des tirs de roquettes palestiniens mal ciblés.

Israël a lancé son offensive contre le Hamas à la suite de l’attaque meurtrière du groupe terroriste contre des communautés frontalières et un festival de musique dans le sud d’Israël le 7 octobre, au cours de laquelle il a tué près de 1 200 personnes et pris 253 otages, dont 132 seraient toujours détenus en captivité à Gaza, pas tous vivants.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.