Gallant : toute trêve avec le Hamas aura une portée limitée
Rechercher

Gallant : toute trêve avec le Hamas aura une portée limitée

"Il n'y a pas de processus vers un accord", a déclaré le ministre du Logement et membre du cabinet de sécurité

Les Palestiniens s'apprêtent à faire voler un cerf-volant près de la frontière de Gaza avec Israël, à l'est de Jabalia, le 3 août 2018. (AFP / MAHMUD HAMS)
Les Palestiniens s'apprêtent à faire voler un cerf-volant près de la frontière de Gaza avec Israël, à l'est de Jabalia, le 3 août 2018. (AFP / MAHMUD HAMS)

Le ministre du Logement (Koulanou) a minimisé lundi l’importance des pourparlers indirects avec les dirigeants du groupe terroriste palestinien du Hamas, suggérant que tout accord de cessez-le-feu aurait une portée limitée.

Yoav Gallant, membre du cabinet de sécurité, a déclaré que le but recherché était un cessez-le-feu et non un accord à grande échelle.

Sa déclaration minimise ce que les responsables du groupe terroriste ont décrit comme l’effort égyptien visant à négocier un accord global comprenant un assouplissement significatif d’un blocus de onze ans et une reconstruction de Gaza qui serait dirigée par l’ONU.

« Il n’y a pas de processus en vue d’un accord », a-t-il déclaré à la radio de l’armée, un jour après avoir assisté à une réunion de haute importance, pendant plusieurs heures, sur Gaza.

Les tensions se sont intensifiées depuis la fin du mois de mars, lorsque le Hamas a initié ce qui allait devenir des manifestations de masse régulières le long de la clôture d’Israël avec Gaza.

Au cours des quatre derniers mois, des manifestations violentes ont eu lieu presque hebdomadairement le long de la frontière entre Israël et Gaza, organisées par les dirigeants du Hamas à Gaza, entraînant la plus importante recrudescence de tensions entre les deux camps depuis la guerre de 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...