Gantz décide de retirer la gérance de la radio militaire à l’armée
Rechercher

Gantz décide de retirer la gérance de la radio militaire à l’armée

Le ministère de la Défense a décidé de retirer la radio militaire, Galatz, de la compétence de l’armée et de son ministère - une mesure attendue depuis longtemps

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les studios de la radio de l'armée à Jaffa, le 27 mars 2014. (Tomer Neuberg / Flash 90)
Les studios de la radio de l'armée à Jaffa, le 27 mars 2014. (Tomer Neuberg / Flash 90)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a décidé de retirer la radio militaire, Galatz, de la compétence de l’armée et de son ministère – une mesure attendue depuis longtemps mais retardée par des inquiétudes concernant son futur.

« Une équipe inter-institutions sera formée, dirigée par le directeur général du ministère de la Défense, Amir Eshel, qui dirigera le processus et élaborera une proposition sur la manière de transférer ou de fermer la station », a indiqué le bureau de Gantz dans un communiqué.

L’armée dirige et finance cette station de radio avec des journalistes chargés d’enquêter sur l’armée elle-même. Le gouvernement a longtemps considéré qu’elle posait une question d’éthique. La décision de finalement retirer cette gérance à l’armée fait suite à une demande en ce sens du chef d’état-major, Aviv Kohavi, l’été dernier.

« Le ministre de la Défense Benny Gantz a décidé – sur la recommandation du chef d’état-major de l’armée, Aviv Kohavi – d’accélérer le processus dans le but de retirer la gérance de la radio de l’armée à la Défense », a déclaré le bureau de Gantz.

L’équipe d’Ehel comprendra des représentants du ministère de la Défense, de l’armée, du ministère de la Justice et du ministère des Communications.

Le comité a plusieurs semaines pour élaborer une proposition visant à transformer la radio en une station civile ou à la fermer définitivement, selon le ministère de la Défense. Gantz a indiqué qu’il préférait la première option.

« J’apprécie la radio militaire et sa contribution au journalisme israélien et à la diversité des opinions et des voix dans les médias, et il serait juste de trouver un autre moyen afin qu’elle poursuive ses opérations », a déclaré le ministre de la Défense.

« La décision… était une question éthique, pas budgétaire. Une presse libre en Israël est importante, et je continuerai de la défendre et d’assurer son indépendance, mais avoir une station de radio militaire au sein de l’armée n’est pas raisonnable pour le moment. J’ai décidé que les personnes en uniforme ne devraient pas s’occuper de politique à quelque titre que ce soit », a déclaré Gantz dans son communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...