Gantz envisage des assassinats ciblés de chefs du Hamas s’il est élu
Rechercher

Gantz envisage des assassinats ciblés de chefs du Hamas s’il est élu

En campagne aux abords de Gaza, le candidat a critiqué la réponse de Netanyahu aux fréquents affrontements et a promis d'adopter une position plus ferme

L'ancien chef d'état-major Benny Gantz prononce son premier discours électoral à Tel Aviv, le 29 janvier 2019. (Crédit : Jack Guez/AFP)
L'ancien chef d'état-major Benny Gantz prononce son premier discours électoral à Tel Aviv, le 29 janvier 2019. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le potentiel prochain Premier ministre Benny Gantz a déclaré qu’il envisagera de réintroduire des assassinats ciblés de dirigeants du Hamas en réponse à la violence à la frontière de Gaza si son parti Kakhol lavan forme le prochain gouvernement.

Lors d’une tournée électorale dans les localités proches de la bande de Gaza, M. Gantz a critiqué la politique du Premier ministre Netanyahu envers le territoire palestinien en réponse aux fréquents affrontements qui ont eu lieu l’année dernière et a promis d’adopter une position plus ferme.

« Durant les trois ans et demi qui ont suivi l’opération Bordure protectrice, le calme était total. Pas de roquettes, de ballons ou de cerfs-volants », a déclaré M. Gantz, faisant référence à la guerre de Gaza qu’il a commandée en tant que chef de Tsahal.

« Lorsque nous formerons le gouvernement, nous changerons cette politique dépassée et mettrons en œuvre une politique très ferme et très stricte », a-t-il ajouté.

Tout en affirmant qu’il s’efforcerait d’améliorer les conditions humanitaires à Gaza, M. Gantz a prévenu qu’il ne réagira pas avec indulgence à toute attaque provenant de l’enclave de la côte.

« S’ils nous attaquent ou violent notre souveraineté, nous mettrons en œuvre une politique sévère », a-t-il déclaré. « Si nécessaire, nous reviendrons à une politique d’assassinats ciblés ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...