Gantz, Herzog : Israël intensifiera sa réponse si les attaques d’Iran continuent
Rechercher

Gantz, Herzog : Israël intensifiera sa réponse si les attaques d’Iran continuent

Le ministre de la Défense a déclaré qu'Israël est prêt à aider le Liban, mais qu'il ne tolérera pas que des crises s'étendent sur son territoire

Le ministre de la Défense Benny Gantz s'entretient avec des responsables militaires du commandement nord de Tsahal, le 10 août 2021. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Benny Gantz s'entretient avec des responsables militaires du commandement nord de Tsahal, le 10 août 2021. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Lors d’une tournée dans le nord mardi, le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré que le pays était prêt à aider le Liban plongé dans une crise sans précédent, mais qu’en même temps, il n’accepterait pas de nouvelles attaques à sa frontière, après qu’un barrage de roquettes eut été tiré la semaine dernière sur le nord d’Israël par le groupe terroriste chiite du Hezbollah soutenu par l’Iran. 

« La crise au Liban est dévastatrice. L’État d’Israël appelle la communauté internationale à aider le Liban. Nous sommes également prêts à apporter notre aide. Toutefois, nous ne laisserons pas la tragédie du Liban traverser la frontière israélienne », a déclaré M. Gantz lors d’une visite au commandement nord de Tsahal. 

Le Liban est aux prises avec une série de pénuries, notamment d’essence et d’électricité, et le gouvernement envisage de supprimer les subventions qu’il ne peut plus se permettre, dans le contexte de ce que la Banque mondiale considère comme l’une des pires crises financières depuis les années 1850.   

La monnaie locale a perdu plus de 90 % de sa valeur sur le marché noir et les compagnies d’électricité de l’État libanais fournissent moins de cinq heures d’électricité par jour dans la plupart des régions, car elles ont du mal à trouver les devises nécessaires aux importations de carburant. 

Vendredi, 19 roquettes ont été tirées sur le plateau du Golan et la Galilée depuis le Liban. Selon Tsahal, 10 projectiles ont été interceptés par le système de défense antimissile du Dôme de Fer et six ont atterri dans des zones ouvertes autour du mont Dov. Trois autres roquettes n’ont pas réussi à franchir la frontière et sont retombés dans le territoire libanais.  

Il s’agissait du barrage le plus lourd du Hezbollah depuis la deuxième guerre du Liban en 2006. Le groupe terroriste a déclaré qu’il s’agissait d’une réponse aux récentes frappes aériennes israéliennes au Liban. « La Résistance islamique a bombardé des zones ouvertes près des fermes de Shebaa avec des dizaines de roquettes de 122 mm », a-t-il déclaré dans un communiqué repris par les médias en langue arabe, en référence au mont Dov. 

L’artillerie israélienne tire en direction du Liban depuis une position près de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, suite à des tirs de roquettes du Hezbollah depuis le côté libanais de la frontière, le 6 août 2021 (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

« Nous sommes bien conscients des tentatives du Hezbollah d’exploiter la situation au détriment de la sécurité et des moyens de subsistance des citoyens libanais – sous l’influence directe de l’Iran », a déclaré Gantz mardi. 

Faisant référence à la récente attaque meurtrière par drone contre le pétrolier Mercer Street lié à Israël près d’Oman et largement imputée à l’Iran, le ministre de la Défense a déclaré que « comme nous l’avons vu dans l’attaque maritime, qui a coûté la vie à deux ressortissants étrangers, l’Iran est la plus grande menace pour la paix mondiale et régionale. Israël ne restera pas les bras croisés pendant que l’Iran fait avancer son programme nucléaire. »  

« Nous appelons la communauté internationale à agir et à mettre fin à l’agression iranienne. L’heure est à l’action conjointe », a-t-il déclaré. 

La semaine dernière, Gantz et le ministre des Affaires Etrangères Yair Lapid ont nommé le commandant iranien qui, selon eux, était à l’origine de l’attaque du pétrolier MT Mercer Street. Deux membres d’équipage, un Britannique et un Roumain, ont été tués.  

Des remorqueurs sont amarrés à côté du pétrolier MT Mercer Street géré par Israël, au large du port de Fujayrah, aux Émirats arabes unis, le 3 août 2021. (Crédit : Karim Sahib/AFP)

Le ministre de la Défense a déclaré qu’Israël répondra à l’agression iranienne au moment de son choix. Après que le chef des Gardiens de la révolution iraniens, Hossein Salami, a parlé samedi d’une « équation de réponse » à l’égard d’Israël, Gantz a déclaré : « Ceux qui se sont habitués aux équations devraient comprendre que ce qui s’est passé dans le passé n’est pas nécessairement ce qui se passera dans le futur, et ils devraient faire le calcul. » 

Au même moment, lors d’une cérémonie navale à Haïfa pour l’arrivée de deux nouvelles corvettes Saar 6, le président Isaac Herzog a également menacé ceux qui tentent de nuire aux citoyens israéliens, en pointant du doigt l’Iran. 

« Ces dernières semaines, nous avons été témoins de la tentative de l’Iran de nuire à des cibles israéliennes, y compris sur le front maritime. Il ne s’agit pas seulement d’une affaire israélienne. Le monde entier a vu les résultats de l’agression de l’Iran contre des civils innocents », a déclaré M. Herzog.

Le président Isaac Herzog lors de la cérémonie d’accueil des nouvelles corvettes Saar 6 dans la marine israélienne, le 10 août 2021.(Crédit : Tsahal)

 
« Pas plus tard que le week-end dernier, nous avons à nouveau constaté l’activité de l’Iran et de ses affiliés à la frontière nord », a-t-il déclaré à propos des attaques à la roquette. « Si quelqu’un au Liban pense qu’il peut nous menacer – il fait une erreur amère ». 

M. Herzog a déclaré qu’Israël n’acceptera pas que ses citoyens soient la cible de tirs et a menacé que « quiconque tentera de nous nuire – où que ce soit, sur des théâtres proches ou lointains, directement ou indirectement – ressentira notre puissance et notre force ». 

Israël a cherché à convoquer le Conseil de sécurité des Nations unies au sujet de l’attaque meurtrière des drones, mais a en même temps averti qu’il pourrait répondre militairement à l’Iran. 

L’Iran, qui a nié les allégations selon lesquelles il était impliqué dans l’attaque, a mis en garde Israël contre une action militaire. 

« Nous le disons clairement : TOUT acte insensé contre l’Iran sera suivi d’une réponse DÉCISIVE », a déclaré la semaine dernière le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...