Garland : ‘Mes parents m’ont appris l’importance du service public’
Rechercher

Garland : ‘Mes parents m’ont appris l’importance du service public’

Merrick Garland était intervenu dans l'affaire du bombardement d'Oklahoma City et dans une autre relative à l'US Internal Revenue Service

Merrick Garland à la Maison Blanche, aux côtés de Barack Obama, à droite, et Joe Biden, a gauche, le 16 mars 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube / WH.gov)
Merrick Garland à la Maison Blanche, aux côtés de Barack Obama, à droite, et Joe Biden, a gauche, le 16 mars 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube / WH.gov)

Lorsque Garland est monté sur le podium et s’est mis à pleurer en remerciant Obama de l’avoir nommé à la cour suprême.

Il a remercié sa famille pour lui avoir inculqué le dévouement au service public.

« Mes parents ont quitté la Zone de résidence et ont fui l’antisémitisme dans l’espoir d’avoir une vie meilleure pour leurs enfants en Amérique », a-t-il expliqué.

Merrick Garland est peut-être plus connu pour son travail sur l’affaire du bombardement d’Oklahoma City, mais l’année dernière, il était l’un des trois juges qui a critiqué l’US Internal Revenue Service pour avoir essayé d’étouffer des informations concernant l’administration Obama qui aurait discriminé un groupe d’extrême droite pro-israélien qui avait demandé une exonération fiscale.

L’affaire a été présentée à la cour d’appel que Garland présidait après qu’un tribunal de première instance ait décidé que l’IRS ne pouvait pas être poursuivi par Z Street, qui poursuivait l’IRS en affirmant que l’IRS avait fait preuve de discrimination fondée sur le point de vue du groupe.

L’avocate de l’IRS, Theresa McLaughlin, a fait valoir devant la cour que l’on ne peut pas poursuivre une institution pour la perception des impôts mais les juges ont rejeté son argument en expliquant que ce n’était pas ce qui était soulevé dans la requête de Z Street.

L’affaire Z Street est toujours en cours. Si elle arrive à la Cour suprême, Garland pourrait de nouveau avoir à se prononcer sur cette affaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...