Gaza: Saban critique les Démocrates pour avoir signé la lettre de Bernie Sanders
Rechercher

Gaza: Saban critique les Démocrates pour avoir signé la lettre de Bernie Sanders

Le magnat israélo-américain du divertissement a demandé aux sénateurs de "faire leurs devoirs", affirmant que la lettre était "scandaleuse, mal renseignée et blessante"

Haim Saban assiste à la conférence annuelle Allen & Company Sun Valley à Sun Valley, Idaho, le 7 juillet 2016. (Drew Angererer/Getty Images via JTA)
Haim Saban assiste à la conférence annuelle Allen & Company Sun Valley à Sun Valley, Idaho, le 7 juillet 2016. (Drew Angererer/Getty Images via JTA)

Haim Saban, le magnat du divertissement israélo-amércain, s’en est pris à plusieurs sénateurs démocrates qui ont signé une lettre à l’initiative du sénateur juif américain Bernie Sanders qui appelle les Etats-Unis à « agir urgemment afin d’aider à soulager la crise humanitaire dans la bande de Gaza ».

Douze sénateurs démocrates et Sanders, un indépendant qui s’est présenté à la nomination du Parti Démocrate pour les élections présidentielles en 2016, ont signé la lettre datée du 11 mai qui a été envoyée au Secrétaire de la Défense Mike Pompeo. Elle disait également que l’administration Trump devrait inciter Israël à limiter les restrictions sur les Palestiniens vivant à Gaza.

Saban a envoyé des courriels à six sénateurs, avec une poignée de membres du personnel pour d’autres, exprimant ainsi son « désarroi » devant leur signature de la lettre, a annoncé mercredi Intercept.

La lettre de Sanders a été envoyée alors que des milliers de Palestiniens ont participé à des affrontements à la frontière entre Israël et Gaza. Plus de 100 Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens dans les deux mois de manifestations, dont de nombreux étaient des membres du groupe terroriste du Hamas.

« Sénateurs, le fait que vous écoutiez le Sénateur Sanders et accusiez Israël d’être le coupable principal est scandaleux, mal informé et blessant et cela témoigne d’une manque de compréhension des éléments basiques de la région, a écrit Saban dans son email. Faites vos devoirs à la maison, à moins que vous n’ayez décidé de suivre aveuglément la voie simpliste, ignorante, mal informée et mal conseillée du Sénateur Sanders ».

Le sénateur démocrate du Vermont Bernie Sanders s’adresse à une foule de partisans lors d’un rassemblement pour l’unité démocrate au Rail Event Center le 21 avril 2017, à Salt Lake City, Utah. (George Frey/Getty Images via JTA)

Israël n’a été accusé nulle part, dans la lettre de Sanders, d’être le « coupable principal » de la situation humanitaire à Gaza, comme Saban l’a indiqué. Tout en répartissant la responsabilité aussi avec le Hamas, Sanders a écrit que le « contrôle continu [d’Israël] de l’espace aérien et maritime, aux frontières nord, sud et est, et les restrictions sur la liberté de mouvement des personnes, des produits et des équipements nécessaires qui peuvent entrer et sortir de Gaza, ont empiré la situation humanitaire à Gaza ».

Israël maintient que le blocus et les restrictions sont nécessaires pour empêcher le Hamas, le groupe terroriste qui contrôle Gaza et qui vise à la destruction de l’état juif, d’obtenir des armes qui pourraient être utilisées pour mener des attaques contre Israël.

Les sénateurs démocrates, qui ont signé la lettre, étaient Dianne Feinstein de Californie, Patrick Leahy de Vermont, Tom Carper de Delaware, Sherrod Brown de l’Ohio, Chris Van Hollen du Maryland, Elizabeth Warren du Massachusetts, Martin Heinrich du Nouveau Mexique, Jeff Merkley de l’Oregon, Tom Udall du Nouveau Mexique, Sheldon Whitehouse et Jack Reed deRhode Island, tout comme Ed Markey du Massachusetts.

Saban, âgé de 73 ans, a versé des millions de dollars aux Démocrates, au fil des années, y compris 15 millions de dollars pour la campagne présidentielle ratée d’Hillary Clinton. Il a aussi donné à des causes liées à Israël, notamment le Forum Saban annuel en Israël, qui rassemble des dirigeants politiques des Etats-Unis et d’Israël pour discuter des sujets liés à l’état juif, et le conseil israélo-américain, qui cherche à renforcer l’identité israélienne et juive des Israéliens vivant aux Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...