Gaza : Un soldat israélien et 19 émeutiers palestiniens blessés sur la frontière
Rechercher

Gaza : Un soldat israélien et 19 émeutiers palestiniens blessés sur la frontière

Israël a riposté en tirant sur des postes du Hamas après qu'un militaire a été touché par un explosif improvisé. Les Palestiniens ont jeté des bombes sur les soldats, dit l'armée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un manifestant palestinien masqué traîne un pneu en flammes pendant une manifestation nocturne près de la clôture le long de la frontière avec Israël, à l'est de la ville de Gaza, le 11 février 2019. (Photo par MAHMUD HAMS / AFP)
Un manifestant palestinien masqué traîne un pneu en flammes pendant une manifestation nocturne près de la clôture le long de la frontière avec Israël, à l'est de la ville de Gaza, le 11 février 2019. (Photo par MAHMUD HAMS / AFP)

Un soldat israélien a été modérément blessé dans des affrontements survenus le long de la frontière, dans le nord de Gaza, dans la nuit de dimanche, quelques jours après qu’un garde-frontière a été légèrement touché lors d’une attaque similaire, a indiqué l’armée.

Le militaire semble avoir été frappé par un dispositif improvisé jeté par des Palestiniens au cours d’une émeute survenue le long de la frontière de Gaza, à l’est de la ville de Jabaliya, aux environs de 21 heures, a indiqué l’armé.

Il a été évacué vers le centre médical Barzilai d’Ashkelon dans un état modéré. Il a reçu des éclats d’obus dans la nuque, a précisé l’hôpital.

Le soldat a été identifié comme étant Yoadd Zaguri. Il s’est engagé comme soldat seul et vient de Los Angeles.

Zaguri est sous sédation et branché à un respirateur après avoir été touché au cou par des éclats d’obus provenant d’un engin explosif lancé sur lui.

Sa petite amie a raconté à la Douzième chaîne que Zaguri s’était battu pour s’enrôler malgré les objections de ses parents et les obstacles bureaucratiques qu’il avait rencontrés à son arrivée.

Au cours des mêmes échauffourées, 19 Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens, a expliqué le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza dirigé par le groupe terroriste du Hamas dans un communiqué transmis aux journalistes. Ils ont été touchés à différents degrés, a-t-il ajouté.

Une personne se trouve dans un état grave, frappée à la tête, selon le ministère de la Santé.

Le porte-parole de l’instance palestinienne a noté qu’aucun mort n’était à déplorer.

Les médias palestiniens ont précisé que des émeutiers avaient tenté d’ouvrir des brèches dans la frontière mais qu’ils avaient dû reculer face aux tirs israéliens.

En réponse aux émeutes, des tanks israéliens ont frappé deux postes d’observation du Hamas à proximité de la frontière, a noté l’armée.

Les militaires ont déclaré qu’au cours des agitations, des dizaines de Palestiniens avaient fait brûler des pneus et jeté des dispositifs explosifs vers la barrière de sécurité qui entoure le nord de la bande de Gaza et sur les soldats israéliens, de l’autre côté.

« Un soldat israélien a apparemment été blessé par un dispositif explosif qui a été jeté en sa direction », a dit l’armée.

Après que les médecins ont stoppé l’hémorragie, le militaire a subi une intervention chirurgicale, a fait savoir l’hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...