Rechercher

GB: enquête criminelle sur des accusations d’antisémitisme au sein du Labour

La police a indiqué dans un communiqué avoir reçu un "dossier contenant des documents à la suite d'une interview accordée à LBC Radio"

Manifestation organisée par le groupe britannique Campaign Against Anti-Semitism devant le siège du Parti travailliste britannique, à Londres, le 8 avril 2018. (AFP PHOTO / Tolga AKMEN)
Manifestation organisée par le groupe britannique Campaign Against Anti-Semitism devant le siège du Parti travailliste britannique, à Londres, le 8 avril 2018. (AFP PHOTO / Tolga AKMEN)

Une enquête criminelle a été lancée sur des accusations d’antisémitisme au sein du Labour, principal parti d’opposition au Royaume-Uni, a annoncé Scotland Yard vendredi.

La police a indiqué dans un communiqué avoir reçu mardi 4 septembre un « dossier contenant des documents à la suite d’une interview accordée à LBC Radio ».

« Le contenu a été examiné par des agents spécialisés » et « une enquête criminelle a été ouverte sur certaines des allégations contenues dans ces documents », a expliqué Scotland Yard.

Un dossier interne au parti travailliste compilant 45 affaires dont des messages haineux postés par des membres du parti sur les réseaux sociaux a fuité à la radio LBC.

La radio a transmis ce dossier à la patronne de Scotland Yard, Cressida Dick. La police a travaillé en lien avec le Crown prosecution service, chargé de l’accusation au Royaume-Uni, avant que les poursuites ne soient engagées.

Le parti travailliste s’est dit prêt à collaborer avec les enquêteurs.

« Le Labour a un système solide pour enquêter sur les plaintes d’infractions présumées aux règles du parti travaillistes commises par des membres ».

« Toute personne s’estimant victime d’une infraction doit le signaler à la police », ajoute le parti qui a passé les derniers mois à se défendre d’accusations d’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...