GB : la plupart des étudiants juifs sont confrontés à l’antisémitisme
Rechercher

GB : la plupart des étudiants juifs sont confrontés à l’antisémitisme

Deux tiers des étudiants qui fréquentent les universités disent avoir été pris pour cible à cause de leur religion, et ils sont nombreux à craindre pour leur sécurité

L'université d'Oxford. Illustration. (Crédit : Shutterstock)
L'université d'Oxford. Illustration. (Crédit : Shutterstock)

Deux tiers des étudiants juifs qui fréquentent des universités britanniques estiment avoir été pris pour cible à cause de leur religion, et plus d’un quart du corps étudiant craint d’être victime d’un attentat antisémite.

26 % des étudiants d’université juifs ont répondu, lors d’une étude menée par le National Union of Students, être « assez préoccupé » ou « très préoccupé » d’une attaque physique, d’une atteinte à la propriété, d’une agression verbale ou d’un vol parce qu’ils sont juifs.

L’étude a dévoilé ses résultats lundi, alors que le nombre d’incidents antisémites signalés dans les institutions de l’éducation britannique a doublé par rapport à l’an dernier, passant de 21 à 41, selon le journal The Independent. Les étudiants juifs manifestent toujours leur inquiétude par rapport à l’antisémitisme au sein du National Union of Students.

Un peu moins de la moitié, soit 49 %, des étudiants juifs qui ont répondu au sondage, ont indiqué qu’il étaient rassurés à l’idée de participer à un évènement organisé par le National Union of Students, mais deux tiers d’entre eux pensent que le syndicat ne saura pas répondre de manière adéquate aux accusations d’antisémitisme.

Près de 485 étudiants ont répondu à l’enquête menée par une équipe de recherche du National Union Student en coopération avec l’Union of Jewish Students, entre novembre et février dernier.

L’enquête a également révélé que 45 % des étudiants juifs ont déclaré ne pas se sentir suffisamment à l’aise pour exprimer leur opinion sur le conflit israélo-palestinien. Elle a également relevé des témoignages anecdotiques d’étudiants qui se sont sentis attaqués par des propos antisémites tenus par des enseignants.

Près de deux tiers des étudiants juifs ont dit avoir été confronté à des problèmes lorsque des cours importants ou des examens avaient lieu durant des fêtes juives, et la moitié d’entre eux ont indiqué qu’ils rencontraient des difficultés à obtenir de la nourriture cacher sur les campus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...