GB : Le chef du Labour satisfait des progrès du parti contre l’antisémitisme
Rechercher

GB : Le chef du Labour satisfait des progrès du parti contre l’antisémitisme

Keir Starmer reconnaît qu'il reste du travail à effectuer pour rétablir les liens du parti avec la communauté juive après les allégations d'antisémitisme sous Corbyn

Keir Starmer, du parti travailliste britannique, prononce un discours lors d'une campagne électorale à Harlow, en Angleterre, le 5 novembre 2019. (Crédit : AP / Matt Dunham)
Keir Starmer, du parti travailliste britannique, prononce un discours lors d'une campagne électorale à Harlow, en Angleterre, le 5 novembre 2019. (Crédit : AP / Matt Dunham)

Dans un message adressé vendredi à la communauté juive, le chef du parti travailliste britannique s’est déclaré « satisfait des progrès » que son parti a réalisés « contre la souillure de l’antisémitisme » au cours de l’année écoulée.

Keir Starmer a publié ce message vidéo avant la fête de Pessah, louant la communauté juive pour sa réponse à la pandémie, et affirmant aux Juifs britanniques que son parti avait encore « davantage de travail » à faire dans la lutte contre l’antisémitisme.

« L’année dernière, nous avons célébré Pessah alors que je venais d’être élu à la tête du Parti travailliste et j’avais juré de prendre des mesures contre la souillure que représente l’antisémitisme au sein de notre parti », a déclaré Starmer.

« Je suis reconnaissant de l’opportunité que m’a donnée la communauté juive de commencer à réparer, à approfondir et à consolider notre relation. Je suis satisfait des progrès que nous avons réalisés, même si je sais qu’il reste du travail à effectuer », a-t-il ajouté.

Au sujet de la pandémie, Starmer a félicité « la communauté juive, qui s’est réunie pour soutenir les personnes dans le besoin pendant cette crise. Vos actes de bonté et vos dons de tsedaka [charité] sont une inspiration. »

« Désormais, les Juifs de tout le pays se portent volontaires pour contribuer à l’effort de vaccination et démontrer l’importance de se faire vacciner contre le COVID », a-t-il ajouté.

En avril, Starmer a pris la tête du parti vaincu et divisé au milieu de la crise du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...