Rechercher

GB : un candidat aux élections suspendu pour des accusations antisémites

Ashuk Ahmed avait partagé des posts affirmant que les horreurs de l’Ei avaient été créées par “les médias juifs et leurs pions goys”

Ashuk Ahmed, candidat 'Lib Dem' aux élections générales britanniques, suspendu le 25 avril 2017 par son parti pour des posts antisémites. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ashuk Ahmed, candidat 'Lib Dem' aux élections générales britanniques, suspendu le 25 avril 2017 par son parti pour des posts antisémites. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le parti des Libéraux Démocrates anglais a suspendu mardi un candidat à la prochaine élection générale après qu’une association de lutte contre l’antisémitisme a exposé des preuves de son «antisémitisme le plus virulent » sur ses anciennes publications dans les réseaux sociaux.

Ashuk Ahmed, 51 ans, qui a été décoré de l’Ordre de l’Empire britannique pour ses services envers la jeunesse,en l’honneur de l’anniversaire de la Reine en 2009, devait tenter de remporter le siège de Luton South, un quartier peuplé majoritairement de musulmans au nord ouest de Londres, jusqu’à ce que le Daily Mail publie mardi les preuves rassemblées par Campaign Against Anti-Semitism (CAA) qu’Ahmed avait partagé des posts antisémites, notamment des théories du complot inventés par les Juifs, sur l’Etat islamique.

Un porte-parole du parti a dit au Daily Mail « vous nous avez envoyé l’e-mail avec les captures d’écran à 11h55, et nous avons suspendu M. Ahmed à 11h56. »

« Les déclarations de M. Ahmed n’ont pas leur place dans ce parti. Nous croyons à une politique ouverte, tolérante et unie. »

Ahmad a refusé de répondre aux questions du quotidien.

Les posts affirmaient que les horreurs de l’Etat islamique (EI) avaient été créées par « les médias juifs et leurs pions goys » pour « désigner plus de meurtres ». Egalement que les « sionistes contrôlent la moitié du monde », et que les partis rivaux conservateur et travailliste étaient contrôlés par des « financiers sionistes ».

En comparant les Juifs aux nazis, Ahmed aurait aussi partagé une vidéo d’une association très antisémite, affirmant que la « tribu» des Juifs ashkénazes prenait le pouvoir aux Etats-Unis, et publié une photographie du Premier ministre Benjamin Netanyahu avec la bouche ensanglantée, festoyant sur un enfant. L’image renvoie aux accusations de crime de sang antisémites remontant au Moyen-Age, selon lesquelles les Juifs assassinaient des enfants chrétiens et utilisaient leur sang pour le rituel de Pessah.

Sur son site internet, la CAA a indiqué qu’Ahmed avait supprimé ces publications quand il avait découvert qu’il avait été signalé à la police, mais que les captures d’écran de ces « pages remplies de haine » avaient été sauvegardées par l’association.

David Boyle, le chef de la police de Bedfordshire, a déclaré dans un communiqué qu’« une enquête de police a été lancée sur les signalements de partages de posts antisémites sur la page Facebook de M. Ahmed, mais aucune offense pénale n’a été découverte. »

La CAA a également indiqué qu’il lui avait été dit que le parquet ne pouvait pas inculper Ahmed parce qu’il n’avait pas écrit les documents lui-même mais les avait simplement partagés.

« Ceci semble être un autre exemple de [procureurs] qui n’arrivent pas à comprendre la loi sur l’antisémitisme ; c’est évidemment une offense pénale de distribuer des documents antisémites écrits par d’autres », a déclaré l’association.

« Le parti n’a suspendu Ahmed que lorsque Campaign Against Anti-semitism l’a dévoilé dans le Daily Mail. C’est scandaleux, et nous appelons les Libéraux Démocrates à l’expulser du parti et à envoyer un message clair : leur parti n’est pas un endroit conseillé pour les antisémites. »

En septembre, Tim Farron, chef du parti, avait dit au Jewish Chronicle de Londres que son parti fournirait un « foyer chaleureux » aux Juifs qui s’étaient écartés du Labour.

Joe Glasman, qui préside le département des enquêtes politiques et gouvernementales de CAA, a déclaré qu’ « Ashuk Ahmed a publié des contenus antisémites répugnants sur internet, pour lesquels il a été interrogé par la police. Et pourtant il a été décoré de l’ordre de l’Empire britannique, il a été nommé dans un puissant groupe de conseil à la police, et il a été choisi pour être candidat libéral démocrate. »

« Ses posts antisémites ne sont pas un secret. Devoir demander à un parti politique et à la police de ne pas nommer des personnes comme M. Ahmed à des postes de pouvoir affaiblit notre confiance.  »

La baronne Jenny Tonge (Crédit : capture d'écran YouTube)
La baronne Jenny Tonge (Crédit : capture d’écran YouTube)

En octobre, un ancien élu libéral démocrate avait quitté le parti en raison des actions jugées insuffisantes contre la baronne Jenny Tonge.

Tonge, qui avait été suspendu du groupe à la Chambre des Lords de son parti en 2012 pour des propos antisémites, avait quitté le parti en octobre 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...