GB : Une blogueuse jugée pour avoir mis des chants négationnistes en ligne
Rechercher

GB : Une blogueuse jugée pour avoir mis des chants négationnistes en ligne

Les paroles postées par Alison Chabloz accusent les Juifs de pratiquer le blanchiment d’argent sans scrupule et décrivent Auschwitz comme un « parc à thème pour les imbéciles »

La bloggeuse Alison Chabloz, accusée d'avoir publié des chansons antisémites sur son site, arrivant au tribunal de Westminster à Londres le 10 janvier 2018 (Crédit : AFP / Tolga Akmen)
La bloggeuse Alison Chabloz, accusée d'avoir publié des chansons antisémites sur son site, arrivant au tribunal de Westminster à Londres le 10 janvier 2018 (Crédit : AFP / Tolga Akmen)

Une blogueuse britannique qui a publié des chansons sur YouTube niant l’Holocauste et se moquant des survivants est en train d’être jugée.

Les médias britanniques ont rapporté mercredi qu’Alison Chabloz avait été accusée d’ « avoir envoyé des documents obscènes par des communications publiques ».

Il semblerait qu’elle a fredonné les trois chansons en question alors qu’elles étaient jouées au tribunal de Londres lors du premier jour de son procès, selon les médias présents dans la salle, et ses partisans dans la galerie ont ri et ont chanté les chansons.

Les paroles ressemblaient à cela : « était-ce juste un tas de mensonges ? On dirait que certains ont l’intention de nous mettre de la laine sur nos yeux. » Les personnes qu’elle a attaquées dans sa chanson « LS » comprenaient Anne Frank, la jeune adolescente, auteure d’un journal intime, qui a péri pendant l’Holocauste, son père, Otto Frank, et Elie Wiesel, ancien mémorialiste de l’Holocauste et lauréat du prix Nobel de la paix. Elle accuse les juifs de pratiquer le blanchiment d’argent sans scrupules et elle décrit Auschwitz, le camp de la mort, comme un « parc à thème pour les imbéciles ».

La BBC a cité la procureure Karen Robinson disant que cette de la chanson « est une description extraordinairement offensante de l’événement peut-être le plus traumatisant de l’histoire juive ».

Selon son blog, ces poursuites ont conduit à une baisse des apparitions de Chabloz en tant que chanteuse de folklore dans le nord de l’Angleterre, où elle vit, et sur les bateaux de croisière.

Elle se défend en citant la liberté d’expression.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...