Général iranien : « nous allons briser les États-Unis et Israël »
Rechercher

Général iranien : « nous allons briser les États-Unis et Israël »

Hossein Salami, commandant des Gardes de la révolution islamique, promet de combattre les ennemis du régime "au niveau mondial, et pas qu'à un seul endroit"

Des Iraniens brûlent des drapeaux israéliens lors de commémorations du 40ème anniversaire de la République islamique dans la capitale Téhéran le 11 février 2019. (Atta Kenare/AFP)
Des Iraniens brûlent des drapeaux israéliens lors de commémorations du 40ème anniversaire de la République islamique dans la capitale Téhéran le 11 février 2019. (Atta Kenare/AFP)

Le vice-commandant des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran a déclaré que Téhéran prévoyait de « briser l’Amérique, Israël et leurs partenaires et alliés » dans des attaques mondiales.

Dans un discours diffusé le 19 février sur la chaîne iranienne IRINN TV, le général Hossein Salami a fait savoir que l’Iran se préparait à « les combattre au niveau mondial, et pas qu’à un seul endroit. Notre guerre n’est pas une guerre locale. Nous avons des projets pour vaincre les puissances mondiales », selon une traduction publiée par le site de veille MEMRI, basé à Washington.

L’Iran se « prépare à briser l’Amérique, Israël et leurs partenaires et alliés. Nos forces terrestres vont nettoyer la planète de la saleté de leur existence », a déclaré le commandant iranien, dans la dernière attaque en date d’un responsable militaire iranien contre l’Occident de ces dernières semaines.

Environ une semaine plus tôt, le 11 février, un autre commandant important des Gardiens de la révolution avait menacé de détruire deux des plus grandes villes d’Israël si l’Iran était attaqué par les États-Unis.

« Les États-Unis n’ont pas le courage de tirer la moindre balle en notre direction malgré tous leurs atouts défensifs et militaires. Mais s’ils nous attaquent, nous raserons Tel Aviv et Haïfa à néant », a déclaré le général Yadollah Javani lors d’un rassemblement célébrant le 40e anniversaire de la Révolution islamique. Des propos rapportés par l’agence de presse étatique iranienne IRNA, selon Reuters.

Le vice-commandant des Gardiens de la révolution iraniens Hossein Salami (Crédit : capture d’écran YouTube)

En Iran, des hauts responsables politiques et militaires appellent régulièrement à la destruction d’Israël, comme ce général qui a récemment déclaré que l’Iran vaincrait l’État juif « en trois jours » en cas de guerre.

Dans son discours du 19 février, Hossein Salami a déclaré « Nous briserons notre ennemi. Nous avons décidé de le faire. Nous avons un plan. Nous sommes organisés et motivés. Nous avons la foi. Nous avons des martyrs. Nous avons le Jihad. L’épée de notre nation a été tirée de son fourreau ».

Il a décrit les ennemis de l’Iran comme fragiles et défectibles. « Nos ennemis devraient savoir que nous ne les laisserons jamais tranquille, » a-t-il dit. Le régime Saud devrait savoir qu’il ne durera pas. Je sais les cauchemars qu’ils font chaque nuit. Leurs lèvres se dessèchent [de peur]. Chaque jour qui passe, ils sont reconnaissants d’avoir vécu pour voir un autre jour. Ils attendent la mort ».

Il s’est aussi adressé aux Etats-Unis et à Israël. « Il en va de même pour ceux qui sont plus forts qu’eux. L’Amérique aussi est ébranlée aujourd’hui, » a-t-il déclaré. « Ils n’ont pas du tout l’apparence d’une grande puissance mondiale. L’Amérique aussi a été vaincue ».

Sur Israël : « Le régime sioniste lutte pour survivre en utilisant la guerre psychologique. Notre ennemi est désespéré. Ils sont sans espoir ».

Des Iraniens visitent une exposition d’armes et d’équipements militaires dans la capitale Téhéran. L’exposition a été organisée le 2 février 2019 à l’occasion du 40ème anniversaire de la Révolution islamique. (Atta Kenare/ AFP)

Il a ajouté : « Nous ne déposerons jamais nos armes. Nous tenons la bannière. Nous avons fait une promesse. C’est ce que nous sommes. Nous n’avons pas été créés pour ce monde. Nous avons été choisis pour mener le Jihad ».

Le régime iranien voit Israël comme son ennemi juré et a promis de le détruire à de nombreuses reprises. Israël a déclaré avoir mené des centaines de frappes aériennes sur des cibles liées à l’Iran en Syrie dans le cadre d’une campagne visant à empêcher Téhéran d’y établir une présence militaire.

En réponse à ces menaces, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a menacé le régime iranien de destruction.

« Je n’ignore pas les menaces du régime iranien, mais je ne suis pas intimidé par ces menaces », a déclaré Netanyahu dans une vidéo en hébreu publiée sur les réseaux sociaux.

« Si ce régime fait la terrible erreur de vouloir détruire Tel Aviv ou Haïfa, il échouera, et ce sera le dernier anniversaire de sa révolution qu’il célébrera ».

« Ils devraient prendre ça en compte », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...