Ghattas condamné à 2 ans de prison
Rechercher

Ghattas condamné à 2 ans de prison

Un ex-député arabe israélien a admis avoir remis des téléphones portables et des cartes SIM à des détenus palestiniens de la prison de haute sécurité de Ktziot

Basel Ghattas, député de la Liste arabe unie, dans son bureau de la Knesset à Jérusalem, le 3 novembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Basel Ghattas, député de la Liste arabe unie, dans son bureau de la Knesset à Jérusalem, le 3 novembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un tribunal israélien a condamné dimanche à deux ans de prison un ex-député arabe israélien qui avait plaidé coupable d’avoir remis clandestinement des portables à des prisonniers palestiniens, a rapporté le ministère de la Justice.

Basel Ghattas, 60 ans, avait démissionné en mars dans le cadre d’un accord conclu avec l’accusation.

Il avait admis avoir remis des téléphones portables et des cartes SIM à des détenus palestiniens de la prison de haute sécurité de Ktziot, dans le sud d’Israël, lors d’une visite en décembre.

En échange de ce plaidoyer de culpabilité, le parquet avait proposé une peine de deux ans de prison alors qu’il encourait jusqu’à 10 ans de détention.

M. Ghattas a également écopé d’une amende de 120 000 shekels (30 800 euros), selon les énoncés du jugement publiés par le ministère de la Justice.

Le tribunal de Beer Sheva (sud) a considéré que l’infraction de M. Ghattas constituait une « turpitude morale », ce qui lui interdit de briguer un mandat au Parlement pendant sept ans à compter de la fin de sa peine de prison.

Son avocat a 45 jours pour faire appel.

Ancien député de la Liste unie, une coalition de formations arabes qui représente le troisième groupe au Parlement israélien, M. Ghattas s’était servi de son immunité pour échapper à la fouille et introduire une dizaine de portables dans la prison où sont incarcérés des prisonniers palestiniens ayant commis des attaques contre des Israéliens, selon la presse.

Le député a assuré avoir agi en raison de ses « engagements humanitaires et moraux envers les prisonniers », disant « assumer pleinement (ses) responsabilités ».

Il commencera à purger sa peine le 2 juillet à la prison de Dekel à Beer Sheva.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...