Gideon Saar annonce son retour en politique
Rechercher

Gideon Saar annonce son retour en politique

« Je reviens à la vie publique et à la vie politique, pour le Likud, pour le peuple d’Israël, pour l’État. Mon objectif est [...] de m’assurer que le Likud soit le parti du futur »

Gideon Saar annonce son retour en politique, depuis Akko, le 3 avril 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Gideon Saar annonce son retour en politique, depuis Akko, le 3 avril 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

L’ancien ministre du Likud Gideon Saar a annoncé son retour en politique depuis les quartiers généraux du parti, à Akko. Considéré comme le concurrent principal du Premier ministre Benjamin Netanyahu au sein du Likud, Saar avait démissionné de la Knesset en octobre 2014. Il disait vouloir passer plus de temps avec sa famille.

Dans un discours pré-Pessah adressé aux membres du Likud et à ses activistes, Saar a déclaré : « Je suis ici ce soir pour vous dire que la pause est terminée ».

« Je reviens à la vie publique et à la vie politique, pour le Likud, pour le peuple d’Israël, pour l’État. Mon objectif est de renforcer le Likud face à ses défis, et de m’assurer que le Likud soit le parti du futur », a-t-il dit.

Dans ce qui ressemblait vaguement à une critique de la décision de Netanyahu, à savoir, limiter les constructions dans les implantations, à la demande de l’administration américaine, Saar a évoqué la fête de Pessah, aussi connue sous le nom de « fête de la liberté », qui est une période propice à l’introspection sur le l’avenir du Likud et du pays.

« Nous devons nous demander : qui sommes-nous ? En tant que pays, en tant que peuple, au Likud », a-t-il dit. « On pressent le danger du retour aux mêmes vieilles exigences, quand Israël doit revenir aux frontières de 1967, ce qui, comme nous l’avons toujours estimé, représenterait un grand danger pour Israël et pour sa sécurité. Face à ce défi, nous devons renforcer le pays et renforcer le Likud comme le parti politique national central en Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...