Gil Sheffer est l’ancien conseiller de Netanyahu en résidence surveillée
Rechercher

Gil Sheffer est l’ancien conseiller de Netanyahu en résidence surveillée

L'ancien directeur de cabinet du Premier ministre est accusé d'agression sexuelle par une artiste

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ancien directeur de cabinet, Gil Sheffer, lors du pot de départ de Sheffer, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 mars 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ancien directeur de cabinet, Gil Sheffer, lors du pot de départ de Sheffer, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 mars 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Gil Sheffer, ancien directeur de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été nommé comme le haut responsable accusé d’avoir agressé sexuellement une artiste.

Mercredi soir, la Deuxième chaîne avait annoncé que Sheffer avait été placé en résidence surveillée pendant que la police enquêtait sur les accusations portées contre lui.

Son nom était jusqu’à présent placé sous embargo.

La plaignante a affirmé qu’elle avait vu Sheffer pendant un évènement et qu’il lui avait proposé de la raccompagner chez elle, dans la ville où ils habitent tous les deux. Pendant le trajet, il se serait assis à côté d’elle, sur la banquette arrière, et l’aurait touchée contre sa volonté, a annoncé la Deuxième chaîne.

L’homme l’aurait ensuite emmenée dans un appartement où il y avait d’autres hommes, l’aurait forcée à se donner en spectacle devant eux, et essayé de l’embrasser contre sa volonté.

La police enquête sur le dossier depuis plus d’un mois. Mardi, Sheffer avait été interrogé et il lui avait été ordonné de rester en résidence surveillée pendant cinq jours.

Son avocat, Gil Friedman, a déclaré à la Deuxième chaîne que les accusations étaient « infondées ».

En 2012, une enquête avait été ouverte sur Sheffer par le procureur général, pour des accusations d’agression sexuelle contre une autre femme il y a quinze ans. L’affaire avait été abandonnée en raison des délais de prescription, même si la femme avait écrit à Netanyahu pour lui demander de ne pas le maintenir à son poste.

Sheffer a quitté son poste en 2013 pour travailler dans le secteur privé, et avait à l’époque démenti que cela soit lié aux accusations à son encontre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...