Rechercher

Graffitis antisémites sur une synagogue : Un New Yorkais accusé de crime de haine

Lenny De La Rosa aurait profané la congrégation Kehilath Jeshurun à Manhattan. Le maire s’est réjoui de l'arrestation, qui envoie un "message clair"

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Photo d'illustration : Une voiture de police américaine à Green Bay, dans le Wisconsin. (Crédit : AP Photo/Morry Gash)
Photo d'illustration : Une voiture de police américaine à Green Bay, dans le Wisconsin. (Crédit : AP Photo/Morry Gash)

NEW YORK – La police de New York a arrêté mercredi un homme soupçonné d’avoir profané une synagogue avec des graffitis antisémites.

Selon des documents de procédure, Lenny De La Rosa est accusé de crime de haine et de graffiti.

Inculpé jeudi, il a plaidé non coupable, et devrait comparaître à nouveau devant le tribunal le 3 octobre prochain.

Le maire de New York, Eric Adams, s’est réjoui de son arrestation, déclarant : « Le message est clair : l’antisémitisme n’est pas le bienvenu à New York. »

« Vous vous en prenez à nos frères et sœurs juifs ? Alors vous ferez face aux conséquences », a déclaré Adams sur X, la plate-forme précédemment connue sous le nom de Twitter. Adams entretient de très bonnes relations avec les communautés juives américaines et devrait se rendre en Israël cette semaine.

Son déplacement sera l’occasion d’échanges sur la question de lutte contre l’antisémitisme.

De La Rosa est accusé d’avoir utilisé un marqueur pour griffonner des graffitis antisémites sur un des écrans de la congrégation Kehilath Jeshurun, dans l’Upper East Side de Manhattan, la semaine dernière.

Chargé de l’enquête, le groupe de travail sur les crimes de haine de la police new-yorkaise a publié des images de De La Rosa en train de commettre son méfait, sans préciser ce qu’il avait écrit sur le panneau.

La congrégation a dit collaborer pleinement à l’enquête de police, aux côtés d’une organisation juive de sécurité, l’Initiative de sécurité communautaire.

Les Juifs new-yorkais sont, année après année et plus que tout autre groupe, la cible de crimes de haine.

Les condamnations pour crimes de haine sont relativement rares.

La police estime à 130 le nombre d’incidents antisémites signalés au sein des cinq districts depuis le début de l’année, des graffitis antisémites aux agressions physiques en passant par les insultes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.