Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Grèce : 7 arrestations pour l’incendie d’une synagogue et d’un hôtel appartenant à des Israéliens

Les auteurs présumés de ces attentats commis le 15 mai et le 18 juin à Athènes sont originaires de Grèce, d’Iran et d’Afghanistan

Un policier grec ferme l'entrée du tribunal après le transfert de suspects accusés d'appartenir à une organisation terroriste, à Athènes, le 20 mars 2023. Illustration. (Crédit : Petros Giannakouris/AP)
Un policier grec ferme l'entrée du tribunal après le transfert de suspects accusés d'appartenir à une organisation terroriste, à Athènes, le 20 mars 2023. Illustration. (Crédit : Petros Giannakouris/AP)

ATHENES – La police antiterroriste grecque a arrêté sept personnes pour avoir perpétré des incendies criminels distincts contre un hôtel appartenant à des Israéliens et une synagogue dans le centre d’Athènes ce printemps, selon un communiqué de la police.

Une Grecque de 25 ans, deux Iraniens de 46 et 36 ans et un complice afghan de 44 ans ont été arrêtés à la suite d’un attentat commis le 15 mai à l’aide d’une bombe incendiaire improvisée contre un bâtiment abritant un hôtel et un restaurant appartenant à des Israéliens.

Les quatre personnes sont accusées d’avoir provoqué un incendie criminel susceptible de mettre en danger des vies humaines et d’avoir endommagé des biens appartenant à des étrangers dans le cadre d’une attaque à caractère raciste.

Lors d’un autre incident survenu le 18 juin, un Grec de 44 ans et un Afghan de 26 ans se sont approchés à moto d’une synagogue d’Athènes et ont jeté des matériaux inflammables à l’entrée de celle-ci, provoquant un incendie, a ajouté la police. Un responsable de la police a indiqué qu’un Iranien de 30 ans qui était leur complice a été arrêté.

Les trois personnes sont accusées d’incendie criminel, de possession d’armes à feu et de vol, entre autres infractions.

La police a saisi des preuves, notamment des téléphones portables trouvés dans une résidence d’Athènes et dans une prison.

Cinq des personnes arrêtées ont été placées en détention et deux ont été libérées sous réserve dans l’attente de leur procès.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.