Rechercher

Groysman parle à Rivlin des “Justes” de son pays

Le Premier ministre juif de l’Ukraine a raconté au président sa visite de lundi au musée mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem

Le président Reuven Rivlin, à droite, avec le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman, à Jérusalem, le 15 mai 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin, à droite, avec le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman, à Jérusalem, le 15 mai 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin a rencontré lundi matin le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groysman à sa résidence officielle de Jérusalem.

Groysman mène une délégation ministérielle pour des négociations avec leurs homologues israéliens.

Seul Premier ministre juif du monde, à l’exception du Premier ministre israélien, Groysman a raconté à Rivlin sa visite de lundi au musée mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem.

« C’était une page tragique de l’Histoire, qui est directement liée à l’Ukraine et au peuple ukrainien, et nous sommes fiers de compter 2 500 ‘Justes parmi les Nations’ qui ont représenté l’Ukraine », a déclaré Groysman, selon un communiqué de la présidence.

Le hall des noms, à Yad Vashem. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le hall des noms, à Yad Vashem. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La Shoah a été « une réelle tragédie, le meurtre de six millions de Juifs simplement pour être juif, et ce nombre atroce compte 1,5 million d’enfants. »

Rivlin a répondu que « quand nous disons, en tant que Juifs, ‘plus jamais’, nous ne parlons pas à notre peuple. Nous avons appris la leçon, nous savons ce que nous avons à faire […]. Quand nous parlons de ce qui est arrivé, nous devons apprendre à tous les peuples [du monde] pour que cela ne se reproduise plus. Le fascisme est un phénomène, le nazisme est un phénomène, et c’était dans toute l’Europe, il y avait beaucoup de personnes qui pensaient la même chose que les nazis sur les Juifs, et chacun d’entre nous doit apprendre la leçon pour son propre peuple. Personne ne peut ignorer les faits de l’Histoire. »

Rivlin a rendu hommage à Groysman pour « ce que vous faites contre la haine, contre le fascisme, et contre l’antisémitisme. »

Groysman a répondu que sa visite avait pour objectif de « développer une relation encore meilleure avec notre ami Israël, et d’approfondir notre partenariat stratégique. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...