Guide pour un Shavouot tout en distanciation sociale, en fromage et pèlerinage
Rechercher

Guide pour un Shavouot tout en distanciation sociale, en fromage et pèlerinage

Il est temps de célébrer le don de la Torah par l'étude et les produits laitiers

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Faites un pèlerinage à Jérusalem pour Shavouot 2020, et profitez des nouveux sentiers ouverts sur les toits et les fortifications de la ville (Autorisation : municipalité de Jérusalem)
Faites un pèlerinage à Jérusalem pour Shavouot 2020, et profitez des nouveux sentiers ouverts sur les toits et les fortifications de la ville (Autorisation : municipalité de Jérusalem)

Les fromages s’entassent dans les rayons des supermarchés, les cerises sont prêtes à être cueillies et les températures ont fortement augmenté. Shavouot, fête de pèlerinage agricole, commencera le soir du 28 mai, et sera célébrée malgré les mesures de distanciation sociale.

C’est une fête traditionnellement marquée par des études nocturnes pour célébrer le don biblique de la Torah au peuple juif sur le mont Sinaï, ainsi que par la consommation de gâteaux au fromage, et l’organisation de batailles d’eau et de promenades en tracteur afin de commémorer la récolte saisonnière.

Mais cette année, avec le Covid-19 qui continue à faire des ravages, les activités devront être reconfigurées et adaptées à des foules plus réduites.

Nous avons répertorié quelques moyens de marquer cette fête, que ce soit en apprenant, en faisant de la randonnée, en mangeant ou en se faisant plaisir.

1) Commencez par exprimer votre gratitude dans le cadre des Journées internationales de la reconnaissance, qui commencent le 22 mai et se terminent le 30 mai.

Ce projet a été lancé il y a huit ans par Beit Prat, un réseau de maisons d’apprentissage juives, rejoint cette année par M² – l’Institut pour une éducation juive empirique, avec un menu tournant d’activités et de suggestions pour aider les communautés, les familles et les individus juifs à partager leur gratitude.

Ils ont orienté l’initiative de cette année vers les dix derniers jours de l’Omer, les 50 jours comptés entre Pessah et Shavouot, comme un moyen pour les gens d’exprimer et de partager leur gratitude, indique Shuki Taylor, fondateur et directeur de M².

« C’est bien de faire preuve de gratitude quand les choses vont bien, mais pouvez-vous le faire quand les choses sont difficiles ? », interroge Shuki Taylor. « Nous essayons d’aider tout le monde à faire cela. »

Une célébration de Shavouot au kibboutz Tzuba à côté de Jérusalem, en 2012. Illustration. (Crédit : Noam Moskowitz/Flash90)

2) Le centre culturel de Jérusalem Beit Avi Chai accueille habituellement un grand Tikkun Leil Shavouot (nuit d’étude), mais cette année, il propose une approche différente de sa liste habituelle de formateurs, de penseurs, de personnalités et d’enseignants, avec un contenu en ligne pour tous ceux qui étudieront chez eux.

Le contenu de Beit Avi Chai est disponible depuis le 21 mai, avec plus de 35 cours et conférences en hébreu et en anglais.

Il existe une section spéciale pour les jeunes et les jeunes adultes. Chaque cours comprend une vidéo de 10 à 20 minutes sur une multitude de sujets différents, un programme de cours, des fiches de sources prêtes à imprimer et des guides pour étudier de façon autonome.

Parmi les conférenciers et les enseignants figurent Etti Ankri, Amit Segal, Tomer Persico, Emunah Elon, Metanel Buzaglo, Pini Ifergan, Vered Noam et Rabba Dalia Marx. Les cours en anglais seront dispensés par Avivah Zornberg, Isaiah Gafni, Moshe Rosman, Tova Ganzel et Asael Abelman.

Un des paniers créés pour le festival de pique-nique organisé dans la région de Mate Yehuda pendant Shavouot, du 28 au 30 mai 2020. (Courtesy Orna Ben Haim)

3) Vous voulez batifoler à l’air libre et avoir l’impression de profiter des délicieuses richesses du pays du lait et du miel ? Rendez-vous dans la région de Mate Yehuda, à l’extérieur de Jérusalem, qui abrite des exploitations de fromage de chèvre, des caves viticoles et des brasseries, pour le festival du pique-nique, organisé du 28 au 30 mai.

Les caves, les brasseries et les fermes proposent chacune des paniers de pique-nique remplis de produits locaux. Les paniers sont nombreux et leur prix varie de 150 à 400 shekels, et peuvent être commandés depuis la liste de fournisseurs référencés sur le site web de Mate Yehuda.

Une carte des remparts de la Vieille Ville tout juste rénovés, avec quatre kilomètres de promenade accessibles à partir de mai 2020. (Autorisation : municipalité de Jérusalem)

4) Cette fête biblique était autrefois marquée par un pèlerinage à Jérusalem, et beaucoup marchent toujours jusqu’au mur Occidental au petit matin, après la longue nuit d’apprentissage.

Un visiteur sur la nouvelle section de remparts ouverte au public dans la Vieille ville de Jérusalem. (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Cette année, tout le monde peut se promener au sommet des remparts de la Vieille Ville, où quatre kilomètres de remparts rénovés sont désormais ouverts à des promenades.

Ce parcours familial mène de la porte de Jaffa à la porte des Maghrébins (Dung), en passant par celle des Lions pour un retour à celle de Jaffa, avec une vue panoramique sur toute la ville et les collines. Les billets sont disponibles en ligne, moyennant 20 shekels pour les adultes (10 pour les enfants). Il existe une application Android qui peut servir de guide touristique, créée par l’Autorité de développement de Jérusalem.

5) Tout tourne autour du fromage en cette fête. Il y a bien sûr les gâteaux au fromage, les crêpes au fromage, les assiettes de fromage. Mais il peut aussi y avoir les crackers au fromage, comme les Cheez-Its faits maison, ces carrés au cheddar qui chatouillent les papilles. Ils sont bien plus simples à faire qu’on ne le croit. Cette recette a été mise au point par Efrat Lichtenstadt pour le journal Makor Rishon, où elle écrit une chronique hebdomadaire sur l’alimentation.

À propos de toutes ces recettes de Shavouot, Efrat Lichtenstadt est également l’éditeur de The White Chef, le magazine annuel de recettes de Shavouot créé par le géant laitier israélien Tnuva.

View this post on Instagram

מכירים את הקרקרים האמריקאים המשוגעים האלה צ׳יז איט? אז תמיד אני מסתכלת עליהם בסופר, נועצת מבט חומד וחשדני ומיד ממשיכה הלאה בתחושת החמצה מהולה בגאווה. ואז יום אחד הכנתי אותם- ו-וואו! שמחתי על כל השנים שוויתרתי על המלח והשטויות ששמים בהם, כי זה כל כך קללל להכין לבד! רק עם אזהרת התמכרות חמורה! אז יש פוסט חדש בבלוג ???????? שמה לינק בסטורי, בפרופיל או כתבו בגוגל ״קרקרי גבינה פצפוצים אז מה את עושה כל היום״ . . . #cheezit #cheese #crackers

A post shared by Efrat Lichtenstadt (@lichtenstadt) on

Craquelins au fromage

Par Efrat Lichtenstadt

1½ tasse de farine (vous pouvez utiliser de l’épeautre à la place de la farine blanche)
80 grammes de beurre doux
200 grammes de cheddar râpé
1 cuillère à café de sel
½ cuillère à café de paprika doux
½ cuillère à café de paprika fumé
½ cuillère à café de poudre d’ail
¼ cuillère à café de sucre
4-5 cuillères à soupe d’eau

1. Préchauffez le four à 180°C. Mélangez tous les ingrédients à la main ou dans un mixeur (par courtes impulsions), et en ajoutant de l’eau à la fin afin de former une boule de pâte solide et unifiée.

2. Divisez la pâte en deux boules et les placer sur du papier sulfurisé – étalez pour obtenir une épaisseur de 2-3 mm. À l’aide d’un coupe-pizza ou d’un couteau (de préférence dentelé), coupez la pâte en carrés de 2×2 centimètres.

3. Placez les carrés sur une plaque recouverte de papier cuisson, en utilisant une spatule si nécessaire, et laissez un peu d’espace entre chaque carré. Avec une brochette en bois, faites un petit trou au milieu de chaque carré.

4. Faites cuire au four 10-18 minutes jusqu’à ce que les carrés soient dorés.

Ne les mangez pas tous d’un coup.

Bonne fête de Shavouot !

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...