Rechercher

Hadash-Taal critique Lapid et Michaeli au sujet de l’exclusion des partis arabes

Bien que cela favoriserait ses propres chances électorales et nuirait au bloc de Netanyahu, Hadash-Taal dénonce les tentatives d’exclure des élections les 2 autres partis arabes

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le leader de Hadash, Ayman Odeh, lors d’une conférence de presse avec les députés de la faction alliée Hadash-Taal, pour le dépôt de leur liste, le 15 septembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le leader de Hadash, Ayman Odeh, lors d’une conférence de presse avec les députés de la faction alliée Hadash-Taal, pour le dépôt de leur liste, le 15 septembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le parti arabe Hadash-Taal a dénoncé les tentatives visant à empêcher deux autres partis arabes, Raam et Balad, de se présenter aux prochaines élections de novembre, bien que cela soit un élément favorable pour ses propres chances électorales.

La commission centrale électorale est en train d’examiner une pétition visant à disqualifier Balad et en a déjà rejeté deux contre Raam, mais plusieurs partis, dont le Likud, HaTzionout HaDatit, Otzma Yehudit, Avoda et Yesh Atid, ne participent pas au vote.

Hadash-Taal a accusé la leader de Avoda, Merav Michaeli et le Premier ministre Yair Lapid – à la tête de Yesh Atid – de se défiler, et a dit que cela affectera leurs relations.

« Au lieu d’envoyer un message démocratique de lutte contre le racisme, ils choisissent d’ignorer la société arabe et d’approuver en silence le discours d’incitation à la violence et les attaques contre ses représentants », a-t-on pu lire dans un communiqué.

La disqualification de Raam ou de Balad aiderait Hadash-Taal à obtenir une plus grande partie du vote arabe, ce qui renforcerait leur position de non-alignés et nuirait probablement à la tentative du leader de l’opposition Benjamin Netanyahu de reprendre le pouvoir en réduisant son camp, qui a actuellement de meilleurs résultats que les partis du bloc anti-Netanyahu dirigé par Lapid.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...