Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Hagari : le « terrorisme nationaliste » juif alimente le terrorisme palestinien

Le porte-parole de l’armée a déclaré que la violence de certains résidents juifs en Cisjordanie incite des civils palestiniens auparavant non impliqués à commettre des attentats

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le porte-parole de l'armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'adressant aux médias près de la frontière de Gaza, le 10 mai 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Le porte-parole de l'armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'adressant aux médias près de la frontière de Gaza, le 10 mai 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Le porte-parole militaire, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré lundi que la violence de certains résidents israéliens en Cisjordanie contre les Palestiniens incitait davantage de Palestiniens à commettre des actes terroristes.

S’adressant au site d’information Ynet lors d’une émission en direct, Hagari a déclaré qu’en raison de l’augmentation du terrorisme palestinien en Cisjordanie au cours des derniers mois, « il y a également eu une augmentation de la criminalité nationaliste et du terrorisme nationaliste ».

« C’est du terrorisme, il n’y a pas d’autre façon de le dire », a déclaré Hagari, principal porte-parole de Tsahal.

« Il ne fait aucun doute que ces événements incitent la population civile [palestinienne] au terrorisme. Le crime nationaliste et le terrorisme nationaliste… poussent les civils de l’Autorité palestinienne qui ne sont pas impliqués dans le terrorisme – au terrorisme », a-t-il déclaré.

« Il faut s’attaquer à ce phénomène. Dès qu’il sera endigué, il y aura, de façon générale, moins de terrorisme », a ajouté Hagari.

Le ministre du Patrimoine, Amichaï Eliyahu (Otzma Yehudit), a estimé pour sa part que Tsahal et la police se rangent automatiquement du côté des Palestiniens contre les résidents extrémistes.

« L’esprit qui a pénétré l’armée, la police et les services [de sécurité] au cours des trois dernières décennies a fait adopter la vision du monde de la population palestinienne, qui considère automatiquement les résidents d’implantations comme coupables », a-t-il déclaré au site d’information Ynet.

Les commentaires d’Eliyahu sont les derniers en date des membres du gouvernement d’extrême-droite qui attaquent les services de sécurité depuis l’assassinat d’un Palestinien vendredi par des résidents d’avant-postes illégaux.

Dimanche matin, le quotidien Yedioth Ahronoth a rapporté que le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar, avait averti le Premier ministre Benjamin Netanyahu que le terrorisme juif contre les Palestiniens en Cisjordanie alimentait le terrorisme palestinien.

Des résidents d’implantations tirant sur le village d’Umm Safa, en Cisjordanie, le 24 juin 2023. (Crédit : Capture d’écran Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Cet avertissement a été émis quelques jours avant qu’un jeune Palestinien de 19 ans ne soit tué par des résidents d’avant-postes israéliens près de Ramallah dans la nuit de vendredi à samedi, et qu’un terroriste palestinien originaire de Jénine ne tue un policier municipal israélien à Tel Aviv dans la soirée de samedi à dimanche.

Ces derniers mois ont été marqués par une augmentation de la violence des résidents d’avant-postes – et/ou d’implantations – les Nations unies ayant fait état vendredi de près de 600 attaques contre des Palestiniens et leurs biens au cours des six derniers mois.

L’establishment de la Défense israélienne a enregistré des chiffres similaires au cours de cette période.

Selon les données officielles fournies au Times of Israel, il y a eu 680 incidents de jets de pierres ou d’agressions de Palestiniens par des résidents extrémistes – au cours des six premiers mois de 2023, contre 950 pendant toute l’année 2022.

L’establishment de la Défense a également enregistré 11 attaques de vandalisme communément appelés des attaques de type « Prix à payer » au cours des six premiers mois de 2023, contre 18 pour l’ensemble de l’année dernière.

En outre, 25 attaques graves ont été perpétrées par des résidents d’avant-postes – et/ou d’implantations – en Cisjordanie au cours des six premiers mois de cette année, selon les données. Il s’agit notamment d’incendies criminels de maisons et de mosquées dans des villes palestiniennes et d’autres incidents violents graves, dont certains ont fait des victimes palestiniennes. Sur l’ensemble de l’année 2022, l’establishment de la Défense a enregistré 25 attaques graves de résidents d’avant-postes – et/ou d’implantations – contre des Palestiniens.

Des dégâts causés à des maisons et des voitures palestiniennes par des extrémistes juifs dans le village de Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 21 juin 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

L’incident meurtrier de vendredi est survenu après que plusieurs autres Palestiniens ont été tués dans des circonstances litigieuses impliquant des résidents extrémistes cette année.

Les récentes attaques de résidents d’avant-postes ont été condamnées par l’armée, la police et un certain nombre d’hommes politiques, y compris certains membres de la coalition de droite radicale, mais il n’y a pas eu de condamnation claire de la part des dirigeants des implantations.

Certains députés d’extrême-droite ont indiqué qu’ils soutenaient les résidents extrémistes – violents et ont attaqué des responsables de la Défense.

Les tensions sont vives dans toute la Cisjordanie depuis un an et demi, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 28 morts et plusieurs blessés graves.

Selon le Times of Israel, 168 Palestiniens originaires de Cisjordanie auraient été tués dans le même temps, la plupart lors d’affrontements avec les forces de l’ordre ou à l’occasion d’attentats, sans toutefois oublier les civils innocents qui ont trouvé la mort dans des circonstances toujours peu claires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.