Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Shin Bet : Enquête sur un homicide a priori commis par des résidents d’implantations

Aucun suspect n'a encore été interrogé ; un témoin oculaire a déclaré que le Palestinien se tenait simplement debout lorsqu'il a été pris pour cible près de Qarawat Bani Hassan

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens en deuil portant le corps de Methqal Rayan, 27 ans, lors de ses funérailles dans le village de Qarawat Bani Hassan, près de la ville de Salfit, en Cisjordanie, le 12 février 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
Des Palestiniens en deuil portant le corps de Methqal Rayan, 27 ans, lors de ses funérailles dans le village de Qarawat Bani Hassan, près de la ville de Salfit, en Cisjordanie, le 12 février 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a rejoint la police dans l’enquête sur l’homicide d’un Palestinien, qui aurait été commis par des résidents d’implantations, en Cisjordanie au cours du week-end dernier, a déclaré lundi un porte-parole de l’agence de sécurité intérieure au Times of Israel.

Selon des témoins palestiniens, des responsables palestiniens de la Santé et le groupe israélien de défense des droits Yesh Din, une trentaine de résidents d’implantations venus de l’avant-poste illégal Havat Yaïr ont attaqué samedi des Palestiniens à la périphérie de la ville voisine de Qarawat Bani Hassan.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que l’un des hommes, Mithkal Abd al-Halim Rayan, 27 ans, avait été mortellement touché à la tête.

Le Conseil régional de Samarie a déclaré qu’un groupe d’environ 25 Israéliens qui faisaient de la randonnée dans la région a été attaqué par les Palestiniens, qui leur auraient lancé des pierres et des pétards.

Le Shin Bet a déclaré qu’il se joignait à la police dans l’enquête. Toutefois, les forces de l’ordre n’ont encore interrogé aucun suspect.

Un habitant de Qarawat Bani Hassan a déclaré au quotidien Haaretz que le groupe de résidents d’implantations est venu dans la zone située à l’extérieur de la ville, et que certains lui ont dit qu’il n’avait pas le droit d’être là.

https://twitter.com/Alresalahpress/status/1624434068891873280

« Je leur ai dit qu’ils n’avaient pas le droit de me parler comme ça, et l’un d’eux m’a dit qu’il allait me tirer dessus », a déclaré le témoin oculaire palestinien au quotidien.

Il a ajouté que parmi les résidents d’implantations, il en a reconnu un qui lui avait déjà dit « qu’il avait tué beaucoup d’Arabes ».

Le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, à l’avant-poste illégal d’Evyatar en Cisjordanie, le 27 juin 2021. (Sraya Diamant/Flash90)

Dans un communiqué, le président du conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a déclaré qu’il « soutient pleinement » le résident d’implantations qui a « tiré un coup de semonce » pour protéger le groupe d’Israéliens.

« Des dizaines de Palestiniens se sont approchés des randonneurs en jetant des pierres et en lançant des pétards sur eux », indique le communiqué. « En raison d’une crainte pour la vie des randonneurs, l’un des résidents a tiré un coup de semonce », ajoute le communiqué.

« Je soutiens pleinement le citoyen qui a défendu sa vie et celle des randonneurs. L’habitant qui a ouvert le feu a agi correctement lorsqu’il a défendu sa vie contre une foule émeutière et déchaînée de terroristes », a déclaré Dagan.

Le témoin oculaire a nié que des pétards aient été lancés, mais a déclaré que certains Palestiniens avaient jeté des pierres sur le groupe lorsqu’il s’est approché de la ville. Aucun média n’a fait état de résidents d’implantations blessés dans l’incident.

« Quand les gens de la ville sont arrivés, il y avait une personne qui a essayé de leur parler pour éviter les problèmes. Le résident d’implantations a commencé à tirer environ 30 balles dans notre direction », a déclaré le résident à Haaretz.

« Il est vrai qu’ils leur ont jeté des pierres, mais ils sont venus vers nous. Lorsque le jeune homme s’est fait tiré dessus, il se tenait simplement debout », a-t-il ajouté.

Une porte-parole de la police a déclaré au Times of Israel que la force avait lancé une enquête sur l’affaire, mais qu’elle ne pouvait pas confirmer les informations car les officiers n’avaient pas encore inspecté le corps ni interrogé les suspects présumés.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré au Times of Israel que les troupes avaient été appelées sur les lieux suite à des rapports d’affrontements entre résidents d’implantations et Palestiniens, ajoutant que les soldats n’étaient pas impliqués dans les coups de feu qui ont tué l’homme.

« Les forces de Tsahal sont arrivées et ont répondu avec des moyens de dispersion des émeutes et de coup de semonces », suite à « de violentes frictions entre des dizaines de Palestiniens et de citoyens israéliens », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Tsahal a indiqué qu’elle était au courant qu’un Palestinien se serait fait tirer dessus par des résidents d’implantations et et qu’il avait été emmené à l’hôpital avant que les troupes n’arrivent sur les lieux.

Les États-Unis ont fermement condamné l’homicide et ont réclamé une enquête.

« Nous condamnons fermement l’homicide de Methqal Abd al-Halim Rayan par un colon israélien de l’avant-poste illégal de Havat Yaïr, à Salfit », a déclaré le Bureau américain des Affaires palestiniennes sur Twitter, soulignant que le suspect résidait dans un avant-poste illégal.

« Nous avons vu des informations selon lesquelles la police israélienne enquête sur l’incident, et nous notons qu’Israël est responsable de la sécurité dans les zones qu’il contrôle », a ajouté le Bureau.

« Nous demandons instamment une enquête approfondie et transparente sur la fusillade, qui conduira à l’établissement des responsabilités et préviendra la future violence des colons », poursuit le communiqué.

« Comme l’a dit le secrétaire d’État, Antony Blinken, le mois dernier, toutes les parties doivent prendre des mesures pour empêcher une nouvelle escalade de la violence et rétablir le calme », a ajouté le Bureau américain.

L’incident est survenu à un moment où la violence augmente en Cisjordanie, l’armée israélienne poursuivant ses opérations antiterroristes à la suite d’une série d’attentats terroristes qui ont fait 31 morts en 2022, et 10 autres depuis le 27 janvier.

L’opération de Tsahal a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également fait plus de 171 morts parmi les Palestiniens en 2022, et 46 autres depuis le début de l’année. La majorité ont été tués lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

On a également noté une augmentation de la violence des résidents d’implantations envers les Palestiniens au cours des derniers mois.

Mais la plupart des affaires ne sont jamais résolues. Entre 2005 et 2021, seulement 7 % des enquêtes sur les violences extrémistes à l’encontre des Palestiniens ont abouti à des inculpations, selon Yesh Din.

L’administration Biden s’insurge de plus en plus contre le manque de responsabilité dans les incidents de violence des résidents d’implantations.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.