Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Halevi : Israël étend ses opérations à Gaza

"Il n’y a pas de solutions magiques, pas de raccourcis pour démanteler complètement une organisation terroriste, mais des combats obstinés et déterminés", a déclaré le chef de l'armée

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal, le général Herzi Halevi, s'adresse à la presse dans le sud d'Israël, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal, le général Herzi Halevi, s'adresse à la presse dans le sud d'Israël, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal, le général Herzi Halevi, a déclaré mardi soir que l’armée étendait ses opérations dans le sud et le centre de Gaza et qu’elle était sur le point de démanteler tous les bataillons du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza. Le responsable a néanmoins prévenu que la guerre durera « encore plusieurs mois ».

« Je viens de quitter la bande de Gaza, où j’ai rencontré les troupes dans le nord. J’ai été impressionné par la façon dont les forces combattent, travaillent et atteignent les objectifs que nous leur avons fixés. L’armée israélienne est sur le point d’achever le démantèlement des bataillons du Hamas dans le nord de la bande de Gaza », a déclaré Halevi lors d’une conférence de presse dans le sud d’Israël.

« Nous avons éliminé de nombreux terroristes et commandants, certains d’entre eux se sont rendus à nos forces et nous avons fait des centaines de prisonniers. Nous avons détruit de nombreuses infrastructures souterraines et des sites d’armes », a-t-il poursuivi.

Halevi a prévenu que, dans « cette zone urbaine dense, où les terroristes sont habillés en civils, on ne peut pas dire que nous les avons tous tués ».

« Nous rencontrerons probablement encore des combattants [du Hamas] dans cette zone, et nous continuerons à les attaquer et à les poursuivre de diverses manières », a-t-il dit à propos des combats dans le nord de Gaza, qui devraient se réduire une fois le dernier bataillon du Hamas démantelé.

« Désormais, nous concentrons nos efforts dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, dans les camps du centre et au-delà. Et nous continuerons à préserver et à approfondir les acquis dans le nord de la bande de Gaza », a déclaré Halevi.

Il a déclaré que l’armée israélienne « ne permettra pas un retour à la réalité sécuritaire d’avant le 7 octobre, et nous ne permettrons pas qu’un tel événement se reproduise ».

« L’armée de l’air continue de frapper sans discontinuer. Un bâtiment tombe lorsqu’il constitue une cible ennemie, un bâtiment tombe lorsqu’il représente un danger pour nos forces », a expliqué Halevi.

« Tsahal est concentré et précis dans ses opérations. Partout où nos forces attaquent, elles sont accompagnées de tirs nourris aériens, maritimes et terrestres. Dans chaque opération dans laquelle nos forces ont besoin de puissance de feu, elles bénéficient de la meilleure couverture requise », a-t-il dit, craignant que les forces terrestres ne reçoivent pas suffisamment de soutien aérien.

Halevi a affirmé que les forces terrestres démolissaient les infrastructures du Hamas qui « ne peuvent pas être détruites depuis les airs », et que de telles opérations conduisaient à des affrontements avec des terroristes.

« Nous utilisons de manière professionnelle, rationnelle et calculée les ressources à notre disposition et nous nous préparons à la poursuite des combats dans tous les domaines », a déclaré Halevi.

« Cette guerre a des objectifs nécessaires et difficiles à atteindre, elle se déroule sur un territoire complexe. C’est pourquoi la guerre se poursuivra pendant encore de nombreux mois et nous travaillerons avec différentes méthodes, afin que les acquis soient maintenus pendant longtemps », a-t-il déclaré, ajoutant que Tsahal apprenait et adaptait constamment ses méthodes de combat à chaque zone de la bande de Gaza dans laquelle elle opère.

« Il n’y a pas de solutions magiques, pas de raccourcis pour démanteler complètement une organisation terroriste, mais des combats obstinés et déterminés. Et nous sommes très, très déterminés », a déclaré Halevi.

Il a affirmé que Tsahal parviendra à atteindre les dirigeants du Hamas, « que cela prenne une semaine ou des mois ».

« Nous augmentons la pression militaire, de différentes manières, de façon puissante et trompeuse. Cette pression permet la réalisation des objectifs de guerre, le démantèlement du Hamas et le retour des otages », a poursuivi Halevi.

« Notre engagement en faveur du retour des otages reste le même, nous ferons tout pour ramener les otages chez eux. Nous menons une guerre juste comme aucune autre… et elle a un prix lourd et douloureux. Certains de nos meilleurs fils et filles sont tombés dans la bataille pour la sécurité du pays. Nous garantirons que leur mort n’a pas été vaine », a-t-il dit.

Halevi a promis également que l’armée répondra aux « nombreuses questions difficiles » qui se sont posées après l’attaque du 7 octobre.

« Nous sommes obligés de répondre à chacune d’elles, et nous fournirons des réponses après une enquête approfondie. Nous n’épargnerons aucune question ni aucune leçon. Nous enquêterons de manière approfondie dès que possible et nous publierons les résultats au public en toute transparence », a-t-il déclaré.

S’exprimant sur les critiques des décisions prises par les commandants à Gaza et lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre, Halevi a déclaré : « Je veux dire certaines choses en tant qu’individu qui a servi la plupart de sa carrière en tant que commandant de combat : le champ de bataille nous présente des situations complexes, et cette fois encore plus complexe. Dans ces situations, nous devons prendre des décisions difficiles, et nous en sommes responsables, tant en termes de succès que d’échecs. C’est ainsi que nous avons choisi, nous qui portons l’uniforme, d’assumer la responsabilité et de consacrer notre vie à la sécurité du pays. »

« De nombreux commandants ont pris des décisions très difficiles le 7 octobre, et je les remercie tous avant tout pour avoir relevé ce défi, pour risquer leur vie et pour leur volonté infinie. Les décisions des commandants, ainsi que mes propres décisions, feront l’objet d’une enquête et d’une étude approfondie, lorsque la situation opérationnelle le permettra », a déclaré Halevi.

« Chacun de ces commandants risque désormais sa vie au combat. Il n’est pas approprié de les attaquer et de les juger, alors que les canons continuent de tirer et qu’ils mènent les combats à l’intérieur de la bande de Gaza. Nous continuerons à nous battre et à apprendre de cela », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.