Israël en guerre - Jour 256

Rechercher
Halevi : "Jours de controverse et de crise"

Hagari: la capacité de Tsahal sera bientôt affectée si les réservistes lèvent le camp

La "compétence" de l'armée pourrait être compromise si les troupes continuent à suspendre leur service volontaire en signe de protestation, selon le porte-parole militaire

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal, Herzi Halevi, s'exprime dans une déclaration vidéo publiée par l'armée le 25 juillet 2025. (Capture d'écran)
Le chef d'état-major de Tsahal, Herzi Halevi, s'exprime dans une déclaration vidéo publiée par l'armée le 25 juillet 2025. (Capture d'écran)

L’armée a prévenu mardi que la capacité de combat pourrait bientôt être compromise si les réservistes ne se présentaient pas au travail pendant une période prolongée, dans le cadre des efforts visant à isoler l’armée des tensions nationales liées à la refonte judiciaire controversée promu par le gouvernement le plus à droite de l’histoire d’Israël.

Ces dernières semaines, des milliers de réservistes ont menacé de mettre fin à leur service de réserve volontaire pour protester contre la réforme, ce qui a suscité l’inquiétude des hauts gradés de la défense, notamment du chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, qui a publié mardi une rare déclaration vidéo appelant à l’unité au sein de l’armée, dans un contexte de tensions nationales.

Les représentants de l’armée affirment que la « cohésion » au sein de Tsahal a déjà été mise à mal lors des manifestations contre la réforme, et qu’il faudra du temps pour y remédier.

L’armée affirme qu’elle est toujours prête au combat, mais les conséquences au niveau de la préparation de Tsahal commencent déjà à se faire sentir. Si les milliers de réservistes occupant des postes clés continuent à ne pas se présenter, la « compétence » de Tsahal pourrait être mise à mal dans les semaines à venir.

Le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de Tsahal, a averti que si les réservistes ne se présentent pas au travail pendant une longue période, l’état de préparation des forces israéliennes sera compromis.

« À l’heure actuelle, l’armée israélienne est compétente. Il y a eu une augmentation des demandes pour mettre fin au service de réserve, et parallèlement, il y a un dialogue entre les commandants et les militaires », a expliqué Hagari aux journalistes.

« Si les réservistes ne se présentent pas pendant une longue période, la compétence de l’armée en pâtira. Il s’agit d’un processus graduel qui sera affecté en fonction de la manière dont les réservistes se présenteront au travail », ajoute-t-il.

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s’adressant aux médias près de la frontière de Gaza, le 10 mai 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Il y a eu au moins deux cas isolés de réservistes qui ne se sont pas présentés à leur poste alors qu’ils en avaient reçu l’ordre. L’un d’entre eux a été condamné à une amende et l’autre à une peine de prison avec sursis.

Mardi, les coordinateurs d’une lettre signée par près de 1 200 réservistes de l’armée de l’air israélienne qui annonçaient leur intention de mettre fin à leur service volontaire, ont déclaré qu’environ 60 % d’entre eux avaient informé leurs commandants qu’ils ne se présenteraient plus au travail.

Les réservistes qui ne se sont pas présentés pour effectuer leur service volontaire n’ont fait l’objet d’aucune mesure disciplinaire. Leurs commandants ont simplement tenté de les convaincre de se présenter.

Certains réservistes rencontreront également Halevi dans les prochains jours pour discuter de leur intention de mettre fin à leur service volontaire.

Un réserviste signe une déclaration promulguant son intention de mettre fin à son volontariat au sein de l’armée, à Tel Aviv, le 19 juillet 2023. (Crédit : Ben Cohen)

Dans une déclaration pré-enregistrée, le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi a assuré les troupes de Tsahal sont « prêtes à relever n’importe quel défi, c’est notre impératif pour assurer l’existence de l’État ».

Il a également lancé un appel à l’unité face aux manifestations qui secouent le pays après l’adoption de la première grande loi du plan de réforme judiciaire du gouvernement.

« La journée d’hier a été marquée par l’intensité maximale de la controverse au sein de la société israélienne », a déclaré Halevi en référence à l’adoption du premier projet de loi majeur du programme de refonte.

« Au milieu de cette agitation, Tsahal a la grande responsabilité de protéger l’État d’Israël et ses citoyens », poursuit-il.

« Les jours de controverse et de crise exigent que l’on mette l’accent sur les [tâches] communes et unificatrices… la défense du pays est notre engagement le plus profond », a ajouté Halevi.

Le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, s’exprime dans une déclaration vidéo publiée par l’armée le 25 juillet 2025. (Capture d’écran)

« Nous devons soutenir les réservistes qui nous sont très chers et dont la contribution à la sécurité du pays est considérable. Même ceux qui ont pris la décision, le cœur lourd, de ne pas se présenter à leur poste, l’armée israélienne a besoin de vous », a déclaré Halevi, en référence à plus de 10 000 réservistes qui ont menacé de mettre fin à leur service volontaire en guise de protestation contre la réforme judiciaire.

« La force de protection de Tsahal dépend de chaque soldat, de chaque commandant, de l’armée de réserve et de l’armée permanente, qui travaillent ensemble pour un objectif commun », a-t-il ajouté.

« Ce n’est qu’ensemble que nous protégerons [le pays]. Nous nous entraînerons, nous nous préparerons et nous le ferons ensemble. Nous choisirons de rester forts face aux défis de cette époque complexe. Nous avons une grande responsabilité », a déclaré Halevi.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle informait fréquemment, parfois quotidiennement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant de l’état de préparation de l’armée face aux protestations des réservistes.

Après 29 semaines de manifestations et d’opposition publique de masse qui ont ébranlé le pays et divisé ses citoyens, la Knesset a donné son approbation finale lundi à une loi qui empêche les tribunaux de réexaminer le « caractère raisonnable » des décisions gouvernementales et ministérielles, le premier projet de loi majeur de la refonte judiciaire du gouvernement à être adopté.

Le projet de loi a été adopté en troisième et dernière lecture par 64 voix pour et 0 contre, l’ensemble des 56 membres de l’opposition ayant boycotté le vote en signe de protestation.

En plus de fragiliser l’armée, les menaces des réservistes ont accru la pression sur le gouvernement pour qu’il mette fin à la législation controversée, tout en renforçant la détermination de la coalition. En effet, les membres du gouvernement Netanyahu ont déclaré qu’ils ne pouvaient en aucun cas céder à ce qu’ils considèrent comme un chantage de la part des militaires, ce qui, selon eux, pourrait créer un dangereux précédent.

Après le vote de la Knesset, Halevi a demandé à Netanyahu, lors d’une réunion, de contribuer à mettre fin aux calomnies dont sont victimes les soldats, en particulier les pilotes réservistes, qui ont protesté contre la réforme.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, s’entretenant avec le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d’un vote sur le projet de loi du « caractère raisonnable » à la Knesset, le 24 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les responsables de la défense et les politiciens de droite comme de gauche ont averti que les refus massifs pourraient rendre Israël plus vulnérable aux menaces extérieures, car l’état de préparation de l’armée, en particulier de l’armée de l’air, en serait affecté.

Les réservistes, en particulier les membres de l’armée de l’air, sont un élément clé des activités de routine de l’armée. Les responsables de la défense ont déclaré que la compétence des pilotes pourrait être affectée par des pauses dans leur programme d’entraînement régulier, et qu’il faudrait beaucoup de temps pour rétablir leurs capacités de vol.

L’armée a déclaré qu’elle prendrait des mesures disciplinaires à l’encontre des soldats en service actif qui refuseraient de se présenter au travail lorsqu’ils en recevraient l’ordre, voire qu’elle les licencierait. Elle a toutefois souligné qu’aucune mesure ne serait prise à l’encontre des réservistes qui menaceraient simplement de ne pas se présenter au travail.

Tsahal a déclaré que chaque cas serait traité individuellement et que des sanctions telles que des amendes, des suspensions, des licenciements ou des peines de prison sont susceptibles d’êtres appliquées.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.