Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Halevi redemande à Englman de retarder l’enquête sur les échecs du 7 octobre

« Un audit en ce moment causera un préjudice substantiel et grave aux efforts de guerre », a déclaré le chef d'état-major de Tsahal

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, Herzi Halevi, s'adressant à la presse depuis une base militaire dans le centre d'Israël, le 7 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l’armée israélienne, Herzi Halevi, s'adressant à la presse depuis une base militaire dans le centre d'Israël, le 7 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, a adressé mardi une nouvelle lettre au contrôleur de l’État, lui demandant de reporter l’enquête sur les multiples défaillances de Tsahal qui se sont produites avant, pendant et après l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

« Votre conclusion selon laquelle le calendrier actuel permet de commencer un audit ne correspond pas à la réalité de la sécurité et à la charge qui pèse sur Tsahal », a indiqué Halevi à Matanyahu Englman.

« Un audit en ce moment causera un préjudice substantiel et grave aux efforts de guerre », a-t-il ajouté.

« Je m’engage à ce que Tsahal coopère pleinement avec le contrôleur de l’État, mais pas au détriment des tâches complexes qui nous attendent », a poursuivi Halevi.

En décembre, Englman a déclaré que son bureau « ne négligerait aucune piste » dans son enquête.

Halevi avait alors soulevé des objections, affirmant que la procédure d’enquête du contrôleur de l’État était sans précédent et qu’elle détournerait l’attention des commandants de l’armée qui mènent actuellement des opérations dans la bande de Gaza.

Les deux hommes se sont ensuite rencontrés en février pour mettre les choses au point et ont accepté de poursuivre les discussions sur le sujet.

Mais la semaine dernière, Englman a indiqué que l’enquête de son bureau sur les échecs ayant permis le 7 octobre commencerait à s’intéresser à l’armée, et a exhorté le Premier ministre et le chef d’état-major de Tsahal à demander à leurs bureaux de coopérer.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.