Haley à Netanyahu : les Palestiniens doivent se plaindre à Abbas, pas à Israël
Rechercher

Haley à Netanyahu : les Palestiniens doivent se plaindre à Abbas, pas à Israël

L’envoyée américaine auprès de l'ONU a déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de rencontrer le président de l’AP lors de sa visite aux Etats-Unis

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à New York pendant l'Assemblée générale de l'ONU, le 25 septembnre 2018 (Crédit : Avi Ohayun/GPO)
L'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à New York pendant l'Assemblée générale de l'ONU, le 25 septembnre 2018 (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

NEW YORK — Vendredi, Nikki Haley, ambassadrice américaine auprès des Nations unies, a déclaré que le peuple palestinien devrait se plaindre à son propre dirigeant et non à Israël. Elle a également incité le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à reprendre les négociations de paix avec Israël.

« Nous pensons que les Palestiniens vont revenir à la table de négociations. Le président Abbas n’aide pas du tout le peuple palestinien, » a affirmé Haley lors d’une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Haley a indiqué qu’elle n’avait aucune intention de rencontrer Abbas pendant qu’il était à New York, où il s’est adressé à l’Assemblée générale des Nations unies jeudi.

« Si les Palestiniens cherchent des responsables, il ne devraient pas se tourner vers Israël, a lancé l’ambassadrice. Ils devraient plutôt regarder du côté du président Abbas pour lui demander, que faites-vous pour nous ? »

S’exprimant lors d’une conférence de presse avant leur rencontre bilatérale, Netanyahu a remercié Haley pour son soutien sans faille à Israël dans plusieurs agences des Nations unies.

« Avec vous, ça va mieux », a remarqué Netanyahu, après qu’Haley l’a interrogé sur la situation diplomatique, en lien avec sa position très pro-Israël dans une institution mondiale qui est depuis longtemps anti-Israël.

Le Hall de l’Assemblée générale des Nations unies « est encore imprégnée de l’odeur nauséabonde » de la résolution 1975 qui a comparé le sionisme au racisme, a déclaré Netanyahu.

« Je voulais vous remercier d’avoir évacué cet air vicié du hall », a-t-il dit à Haley, en saluant la décision de l’administration américaine de se retirer de l’UNESCO et du Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies.

Il s’est aussi félicité de la tentative de Haley, en juin, de voir l’Assemblée générale condamner le Hamas. Cette tentative avait rassemblé une majorité de pays votants mais n’a pas été adoptée en raison de problèmes de procédure.

« C’était vraiment incroyable que nous ayons finalement pu le faire. Mais il y a encore tellement à faire », a répondu Haley en riant.

« C’est que vous avez l’énergie, la motivation et l’esprit pour y arriver », a noté Netanyahu avant d’ajouter que le peuple d’Israël et beaucoup de ses amis apprécient véritablement son travail aux Nations unies.

« Je ressens ce soutien. C’est fort de penser qu’ils font attention au petit travail que nous faisons ici. C’est vraiment quelque chose de très bien », a-t-elle remarqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...