Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Haley promet d’empêcher la nomination de Palestiniens à des postes importants à l’ONU

L’ambassadrice américaine affirme que Washington s’opposera à de telles nominations parce que les Etats-Unis ne reconnaissent pas l’état de Palestine

Nikki Haley à l'AIPAC à Washington, D.C., le 27 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Nikki Haley à l'AIPAC à Washington, D.C., le 27 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

L’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, a indiqué qu’elle bloquerait toute nomination de responsable palestinien à un rôle important aux Nations unies, parce que Washington « ne reconnaît pas la Palestine » comme état indépendant.

Mardi, devant une sous-commission de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Haley a été interrogée sur la décision prise en février par les Etats-Unis de s’opposer à la nomination de Salam Fayyad, ancien Premier ministre de l’Autorité palestinienne, au poste d’envoyé spécial de l’ONU en Libye.

« Ron Dermer, ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, a jugé que M. Fayyad était un partenaire de paix », a déclaré pendant la réunion de la sous-commission David Price, le représentant démocrate de Caroline du Nord, cité par le Jewish Insider.

« M. Fayyad s’est-il vu refuser le poste uniquement en raison de sa nationalité ? Tout Palestinien aurait-il été bloqué ? Comme vous le savez, il ne représente pas un état. »

Haley a déclaré que, même si Fayyad était « très qualifié, et est une personne bonne et décente », la décision a été fondée sur le fait « que les Etats-Unis ne reconnaissent pas la Palestine […] et comme c’est ainsi qu’il a été présenté, nous nous sommes opposés » à sa nomination.

« Si nous ne reconnaissons pas la Palestine en tant qu’Etat, nous devons reconnaître que nous ne pouvons pas non plus nommer un Palestinien tant que les Etats-Unis ne changent pas leur position sur ce front », a-t-elle dit.

Palestinian PM Salam Fayyad (photo credit: Issam Rimawi/Flash90)
Salam Fayyad, ancien Premier ministre de l’Autorité palestinienne, en 2012. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.