Haley promet d’empêcher la nomination de Palestiniens à des postes importants à l’ONU
Rechercher

Haley promet d’empêcher la nomination de Palestiniens à des postes importants à l’ONU

L’ambassadrice américaine affirme que Washington s’opposera à de telles nominations parce que les Etats-Unis ne reconnaissent pas l’état de Palestine

Nikki Haley à l'AIPAC à Washington, D.C., le 27 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Nikki Haley à l'AIPAC à Washington, D.C., le 27 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

L’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, a indiqué qu’elle bloquerait toute nomination de responsable palestinien à un rôle important aux Nations unies, parce que Washington « ne reconnaît pas la Palestine » comme état indépendant.

Mardi, devant une sous-commission de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Haley a été interrogée sur la décision prise en février par les Etats-Unis de s’opposer à la nomination de Salam Fayyad, ancien Premier ministre de l’Autorité palestinienne, au poste d’envoyé spécial de l’ONU en Libye.

« Ron Dermer, ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, a jugé que M. Fayyad était un partenaire de paix », a déclaré pendant la réunion de la sous-commission David Price, le représentant démocrate de Caroline du Nord, cité par le Jewish Insider.

« M. Fayyad s’est-il vu refuser le poste uniquement en raison de sa nationalité ? Tout Palestinien aurait-il été bloqué ? Comme vous le savez, il ne représente pas un état. »

Haley a déclaré que, même si Fayyad était « très qualifié, et est une personne bonne et décente », la décision a été fondée sur le fait « que les Etats-Unis ne reconnaissent pas la Palestine […] et comme c’est ainsi qu’il a été présenté, nous nous sommes opposés » à sa nomination.

« Si nous ne reconnaissons pas la Palestine en tant qu’Etat, nous devons reconnaître que nous ne pouvons pas non plus nommer un Palestinien tant que les Etats-Unis ne changent pas leur position sur ce front », a-t-elle dit.

Palestinian PM Salam Fayyad (photo credit: Issam Rimawi/Flash90)
Salam Fayyad, ancien Premier ministre de l’Autorité palestinienne, en 2012. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...