Hamas et Hezbollah : Les dernières sanctions US sont « vaines », selon l’Iran
Rechercher

Hamas et Hezbollah : Les dernières sanctions US sont « vaines », selon l’Iran

Ces sanctions visent à punir des responsables pour avoir participé à un réseau ayant permis à l'Iran de vendre du pétrole à Damas, qui en échange a financé les groupes terroristes

(ARCHIVES) Photo prise le 12 mars 2017 : un navire militaire iranien patrouille pendant qu'un pétrolier s'apprête à accoster au large d'une plate-forme pétrolière. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)
(ARCHIVES) Photo prise le 12 mars 2017 : un navire militaire iranien patrouille pendant qu'un pétrolier s'apprête à accoster au large d'une plate-forme pétrolière. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)

Le ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié mercredi de « vaines et absurdes » les dernières sanctions du Trésor américain contre neuf entités et responsables iraniens, russes et syriens.

Ces sanctions annoncées mardi par Washington visent, selon le Trésor, à punir ces responsables et entités pour leur participation à un réseau « complexe » ayant permis à l’Iran de vendre du pétrole au régime syrien, qui en échange a participé au financement des groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah.

« Ces sanctions vaines, absurdes et inefficaces (…) ne vont assurément jamais réussir à produire le résultat escompté », a indiqué le ministère.

« Tôt ou tard, ils vont se rendre compte de la futilité de leurs manigances », a-t-il ajouté.

Le Trésor américain avait affirmé que « le régime iranien, en coopération avec des sociétés russes, fournit des millions de barils de pétrole au gouvernement syrien ».

« Le régime syrien, en échange, facilite le mouvement de centaines de millions de dollars vers la Force Qods des Gardiens de la Révolution (armée d’élite iranienne) pour qu’elle les transfère au Hamas et au Hezbollah », avait-il ajouté dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...