Hamas : l’Autorité palestinienne collabore pour maintenir le blocus de Gaza
Rechercher

Hamas : l’Autorité palestinienne collabore pour maintenir le blocus de Gaza

Un haut fonctionnaire a déclaré que le groupe terroriste proposait de prendre la main sur Abbas pour le contrôle de la frontière avec l’Egype, mais que cela a été refusé

Les camions transportant du carburant pour la bande de Gaza entrent dans la ville de Rafah par le passage de Kerem Shalom, entre Israël et le sud de Gaza, le 16 mars 2014. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Les camions transportant du carburant pour la bande de Gaza entrent dans la ville de Rafah par le passage de Kerem Shalom, entre Israël et le sud de Gaza, le 16 mars 2014. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Un haut fonctionnaire du Hamas a accusé l’Autorité palestinienne (AP) de participer activement au blocus de la bande de Gaza en refusant de gérer son principal poste frontalier, a rapporté dimanche radio Israël.

Moussa Abu Marzouk a déclaré que l’AP a refusé la proposition que ses fonctionnaires supervisent le poste frontalier de Rafah entre l’Egypte et Gaza et de déployer la garde présidentielle de Mahmoud Abbas sur place aux côtés de travailleurs civils du Hamas.

Rafah est l’accès principal de Gaza au monde extérieur. Quelques Gazaouis ont l’autorisation de passer la frontière israélienne vers le nord, alors que les passages israéliens sont quotidiens pour transférer des cargaisons à Gaza.

L’Egypte a gardé la frontière virtuellement close depuis le renversement militaire du président islamiste Mohammed Morsi en 2013, qui était un proche allié du Hamas.

A cause de la fermeture, des milliers de Gazaouis attendent de pouvoir voyager.

Le Hamas, un groupe terroriste armé qui est classifié comme une organisation terroriste par l’Occident et cherche la destruction d’Israël, contrôle pleinement Gaza. L’AP, soutenue internationalement, qui gouverne la Cisjordanie, n’a aucune présence sur place. Des tentatives répétées de réconciliation des rivaux gouvernementaux ont échoué.

Les Palestiniens ont commencé à passer des appels sur les réseaux sociaux au Hamas durant le week-end pour qu’il prenne en charge la responsabilité du poste frontière sur l’AP, permettant ainsi un passage continu et régulier de la frontière.

Les affirmations de Marzouk arrivent moins d’un mois après qu’un haut fonctionnaire palestinien a annoncé un accord entre l’AP et l’Egypte pour rouvrir la frontière, dans un accord destiné à évincer le Hamas.

Azzam al-Ahmad, un assistant d’Abbas, a déclaré que l’accord visait à rouvrir le poste frontière de Rafah « au plus grand nombre possible », pour permettre les mouvements des étudiants, des ouvriers, des patients médicaux et même des biens commerciaux.

L’Egypte a ouvert le poste frontière jeudi pour la première fois en 100 jours, a déclaré la radio, permettant à des centaines de Palestiniens de passer dans les deux directions. Selon le rapport, le poste frontière a été ouvert un total de 21 jours en 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...