Rechercher

HaMoked : Les détentions de Palestiniens n’ont jamais été aussi nombreuses en 6 ans

Dans le cadre de la détention administrative, les suspects sont détenus sans charges sur la base de preuves classifiées ; certains affirment que Tsahal abusent de cette mesure

Manifestation de soutien contre la détention administrative des prisonniers palestiniens Bilal Kayed, Muhammad et Mahmud al-Balboul, davnt le siège des Nations unies en Cisjordanie, à Ramallah, le 22 août 2016. (Crédit : Flash90)
Manifestation de soutien contre la détention administrative des prisonniers palestiniens Bilal Kayed, Muhammad et Mahmud al-Balboul, davnt le siège des Nations unies en Cisjordanie, à Ramallah, le 22 août 2016. (Crédit : Flash90)

Le groupe de défense des droits HaMoked a rapporté que les détentions administratives dans les prisons israéliennes ont atteint leur plus haut niveau depuis six ans, avec 640 prisonniers actuellement détenus dans le cadre de cette procédure controversée.

Selon HaMoked, les 640 détenus actuels marquent le nombre le plus élevé depuis août 2016, conséquence de la vague d’attaques terroristes palestiniennes.

Dans le cadre de la détention administrative, les suspects sont détenus sans charges sur la base de preuves classifiées. Israël affirme que cette procédure est nécessaire pour lutter contre le terrorisme et mettre un terme aux émeutes lorsque des renseignements concrets indiquent que ces individus constituent une menace. Les Palestiniens et les groupes de défense des droits affirment que les forces de sécurité israéliennes abusent de cette mesure, qui est destinée à des cas extrêmes.

L’augmentation du nombre de détenus administratifs intervient alors qu’Israël est confronté à la série d’attentats terroristes la plus meurtrière depuis des années. Des fusillades et des attaques à l’arme blanche dans des villes israéliennes ont fait 19 morts depuis le 22 mars. Au moins 30 Palestiniens ont été tués au cours de la même période, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Certains ont été abattus par les soldats israéliens alors qu’ils commettaient des attentats terroristes, tandis que les autres ont été tués lors d’échanges de coups de feu massifs avec les soldats et d’autres encore étaient des civils.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...