Israël en guerre - Jour 258

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Hanan Amar, 38 ans : père dévoué de trois enfants avec « un cœur énorme »

Assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il tentait de fuir le festival de musique Supernova le 7 octobre

Hanan (Hanania) Amar. (Autorisation)
Hanan (Hanania) Amar. (Autorisation)

Hanan (Hanania) Amar, 38 ans, originaire d’Ashkelon, a été assassiné par des terroristes du Hamas alors qu’il tentait de fuir le festival de musique Supernova le 7 octobre.

Il participait à la rave avec son ami Ofer Udi, et ils ont quitté le festival lorsque les tirs de roquettes ont commencé et ont cherché à se mettre à l’abri dans un abri antiatomique situé le long de la route. C’est là qu’ils ont tous deux été tués lorsque des terroristes ont lancé des grenades à l’intérieur de l’abri, tuant de nombreuses personnes qui s’y trouvaient. Sa famille a déclaré qu’il avait été retrouvé recouvrant les corps de deux femmes qu’il avait tenté de protéger dans ses derniers instants.

Hanan a été enterré à Beit Shemesh le 9 octobre. Il laisse derrière lui ses trois enfants, Avishag, 13 ans, Noam, 11 ans, et Eitan, 5 ans, ses parents Yolanda et Haim, et ses quatre frères et sœurs Tamar, Asaf, Dudu et Daniel. Son neveu de 18 ans, Neriya, a été assassiné en 2021 au cours d’une dispute lors d’une fête.

Ayant grandi dans la région de Beit Shemesh, Hanan s’est ensuite installé à Ashkelon où il a travaillé comme coiffeur dans un salon.

Sa cousine, Chen Vaknin, a écrit sur Facebook que la famille était réconfortée d’avoir pu l’enterrer et qu’il ne soit pas tombé entre les mains du Hamas.

« C’est fou depuis que tu n’es pas là », écrit-elle. « Mais tu aurais certainement été dans la tendance des soldats à moustache », a-t-elle plaisanté. « Il n’y a pas de mots pour décrire la lumière que tu étais dans nos vies, le sentiment de sécurité que j’avais quand j’étais avec toi me manquera. »

Chen a écrit qu’elle se souviendrait « pour toujours de tes rires et de nos conversations – et je me souviendrai de toi pour toujours. Même si c’est difficile pour moi maintenant, je sais que tu trouveras le moyen de m’atteindre, de m’éclairer – de nous éclairer tous, parce qu’il fait sombre sans toi ! »

La sœur de Hanan, Tamar, a déclaré à un site d’information local que son frère avait le meilleur rire et le meilleur sourire, un rire dans lequel « ses yeux étaient fermés par ses joues et faisaient immédiatement sourire tout le monde ».

« Nous le faisions rire pour nous laisser contaminer par son rire », a ajouté Tamar. « Je ne connais personne avec un cœur aussi énorme. Avec lui, tout était simple et tout ce que je lui demandais, il disait ‘pas de problème, soeurette’ et trouvait une solution… Ses enfants étaient toute sa vie. »

Sa mère, Yolanda, a déclaré au site que Hanan « était un bon garçon. Il aimait tout le monde, surtout ses enfants. Il ne m’a jamais déçue et n’a jamais été grossier avec moi. C’était un père de famille, avec un sourire sur les lèvres et un gagnant des cœurs. C’était un homme de conversation, aimant et plein de gentillesse. Même dans sa mort, il a essayé d’aider les autres ».

Yolanda a déclaré que Hanan « disait toujours qu’il vivait pour ses enfants, et que s’ils avaient besoin de ses yeux, il les leur donnait. Hanan était un bon garçon, spécial et aimant. Nous avons eu le privilège d’avoir cet enfant pendant 38 ans, mais la perte de Hanan nous a à nouveau brisés après la perte de notre petit-fils. Aujourd’hui, nous vivons à nouveau une perte. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.