Hanegbi : Netanyahu favorise la solution à 2 états
Rechercher

Hanegbi : Netanyahu favorise la solution à 2 états

"Aucun dirigeant israélien ne permettra à Israël de devenir potentiellement un état arabe dans le futur", a affirmé le ministre des Affaires régionales

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Tzahi Hanegbi en 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Tzahi Hanegbi en 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Affaires régionales, Tzahi Hanegbi, a déclaré lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu était toujours engagé vis-à-vis de la solution à deux états, comme il l’avait souligné dans son discours de Bar-Ilan de 2009.

« Rien n’a changé depuis. C’est toujours la politique en vigueur pour le Premier ministre, et donc pour le gouvernement israélien », a déclaré Hanegbi aux dirigeants juifs américains à la Knesset. « Les principes du discours de Bar-Ilan sont encore plus pertinents aujourd’hui qu’ils ne l’étaient au moment où ils ont été énoncés. Le Moyen Orient n’est plus le Moyen Orient de 2009 », a ajouté Hangebi.

Pour ce confident de Netanyahu, qui devrait se voir confier les clés du ministère des Communications mardi, il « n’a jamais été question » d’un état binational.

« Il n’y aura jamais un état unique. Aucun dirigeant israélien ne permettra à Israël de devenir potentiellement un état arabe dans le futur », a-t-il affirmé. Aucun dirigeant israélien « n’ébranlera le rêve juif, le rêve sioniste. »

« C’est hors de question », a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 15 février 2017. (Crédit : Saul Loeb/AFP)
Le président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 15 février 2017. (Crédit : Saul Loeb/AFP)

Hanegbi a également salué la position de Trump sur le programme nucléaire iranien, et a souligné que « nous estimons que cet accord met en danger l’existence d’Israël » s’il est appliqué tel quel.

Quand l’accord expirera, il y aura « un empire, avec l’ambition vicieuse que le monde reconnaisse sa toute-puissance nucléaire et l’autorise à produire et à s’enrichir en uranium sans limites », a-t-il dit.

L’Iran aura alors « 100 bombes nucléaires en un rien de temps », a affirmé Hanegbi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...